13 617 personnes connectées

Trump pourrait abroger une loi de protection des animaux pour exploiter les énergies fossiles

L’arrivée au pouvoir de Donald Trump n’en finit plus de faire réagir. Après avoir fait descendre dans les rues les défenseurs des droits des femmes, c’est aux écologistes de s’inquiéter des mesures que pourrait prendre le nouveau président des États-Unis, à commencer par la suppression d’une loi protégeant de nombreuses espèces animales et végétales.

L’Endangered Species Act est une loi fédérale qui a été adoptée en 1973. Elle vise à protéger plus de 1 600 espèces de la faune et de la flore américaine qui sont en danger d’extinction, ainsi qu’à préserver certains écosystèmes. Les organismes de l’US Fish and Wildlife Service et du National Marine Fisheries Service veillent à l’application de cette loi.

20724666936_e128bf95bb_b

Ce n’est pas la première fois que les Républicains tentent de réduire – voire d’abroger – cette loi. Mais toutes leurs tentatives sont restées vaines sous la présidence d’Obama grâce aux actions des Démocrates. Cependant, les choses pourraient bien changer maintenant que Trump est à la Maison Blanche.

Ses partisans reprochent à la fameuse loi d’être un frein au développement économique du pays en empêchant l’exploitation des énergies fossiles de certains territoires et de protéger certaines espèces, tel le loup gris, qui causeraient des pertes dans les troupeaux de bétail. Les Républicains souhaiteraient donc restreindre la liste des espèces concernées et alléger les peines pour les contrevenants.

wolf-1458802_960_720

Les effets de l’Endangered Species Act ont pourtant été montrés par les partisans de l’administration Obama puisque 99 % des espèces inscrites dans le texte de loi ont pu être sauvées de l’extinction. Reste à attendre de voir si Trump donnera satisfaction aux détracteurs de la loi.

Ces articles vont vous plaire

Il faudrait convaincre les hommes du bonheur qu’ils ignorent, lors même qu’ils en jouissent

— Montesquieu