12 253 personnes connectées

Voici pourquoi vous ne devez plus faire le signe “peace” sur vos photographies

Utiliser les réseaux sociaux nécessite d’en connaitre les limites : partager ses informations personnelles avec le plus grand nombre fait des utilisateurs de Facebook, Twitter ou encore Instagram, les cibles privilégiées des voleurs de données. Dorénavant, il faudra prêter une attention toute particulière à vos doigts : le célèbre V de la victoire risque de devenir la pose préférée des usurpateurs d’identité.



Depuis quelques années, nous sommes fréquemment mis en garde sur l’importance de surveiller les contenus partagés sur les réseaux sociaux : données personnelles, informations bancaires, lieu d’habitation, mots de passe, etc., facilitent le travail de quiconque souhaiterait usurper l’identité d’un utilisateur. De la même manière, les photographies personnelles doivent toujours être le sujet d’une surveillance accrue et si, jusque-là, nous veillions à ce que personne n’utilise nos visages, il faudra bientôt surveiller jusqu’aux poses que nous y prenons.

En effet, une équipe de chercheurs japonais est parvenue à démontrer qu’il est possible d’obtenir les empreintes digitales d’une personne à partir d’une simple photo. Pour cette étude, les chercheurs du National Institut of Informatique de Tokyo ont travaillé sur la base de clichés de personnes immortalisées en faisant le signe de la Victoire. Ce V, utilisé aux quatre coins du monde et tout particulièrement au Japon, est une véritable mine d’informations : grâce aux progrès réalisés en matière de qualité de photo, notamment sur les smartphones, il est désormais facile de copier les détails de vos mains jusqu’à vous empreintes digitales.

Ce qui inquiète les chercheurs, c’est la facilité déconcertante avec laquelle ils sont parvenus à copier des détails : une photographie nette, de bonne qualité et bien éclairée suffit à rendre les empreintes de son sujet lisible, et ce, même s’il se trouve à une certaine distance l’objectif.

Pour mettre un terme au problème, l’équipe de l’institut national de l’informatique travaille actuellement à la création d’un film transparent destiné à être collé sur les doigts. Fabriqué à partir d’oxyde de titane, l’objet devrait permettre d’empêcher toute copie de vos empruntes. Néanmoins, le film est encore en développement et devrait nécessiter encore deux années de développement pour être utilisable. En attendant, mieux vaut veiller à ce que vos doigts n’apparaissent plus sur les clichés que vous postez sur les réseaux sociaux.