12 010 personnes connectées

Vous serez effaré de voir à quel point les tonnes de plastique qui polluent les océans déciment la faune marine

La pollution plastique est due, comme son nom l’indique, à l’accumulation de déchets plastiques dans l’environnement. Comme la plupart des pollutions, elle a des effets négatifs sur les lieux qu’elle contamine, notamment au niveau de la vie aquatique. De nouvelles études nous livrent des pourcentages alarmants sur l’impact des déchets plastiques dans les océans.

Entre 4 et 12 millions de tonnes de plastique finissent dans les océans par an. Près de 52 % des tortues marines en ont ingéré durant leur vie. Si elles ne s’étouffent pas avec, qu’elles ne s’empoisonnent pas ou que les éléments avalés ne leur perforent pas l’estomac, les tortues finissent par mourir de faim, persuadées qu’elles sont repues par les “proies” qu’elles ont attrapées.

Afin de savoir combien de tortues étaient touchées par cette pollution intense, les équipes de scientifiques ont combiné les cartes de déversements de plastique avec celle des tortues mortes à cause de cette ingestion intempestive. En unissant ces données avec d’autres facteurs – échouages, espèces – ils ont découvert le pourcentage de risque que les tortues avaient d’ingérer du plastique.

 

Le cliché ci-dessous montre l’intégralité des éléments non naturels qui ont été retrouvés dans l’estomac d’une tortue, morte peu après son arrivée à l’hôpital :

05-élémentsplastiquetortue-teamocean

Les tortues olivâtres sont plus enclines à avaler des débris. En effet, les membres de cette espèce se nourrissent de méduses. Seulement, dans l’eau, un sac plastique ressemble étrangement à ce genre de mets pour une tortue, qui s’empresse de le prendre en charge et de le dévorer avant de se rendre compte de l’erreur qu’elle est en train de commettre. Les tortues olivâtres sont sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN en anglais).

Une autre étude récente du même genre montre que près de 60 % des oiseaux marins ont ingéré du plastique, et si l’on en croit les statistiques, ils seront 100 % en 2050. Ces chiffres sont une triste surprise dans la mesure où le plastique n’a pas été produit en masse avant 1950, c’est-à-dire que cette catastrophe environnementale est récente. Cette situation est terrible. En effet, près de la moitié des oiseaux marins sont en déclin, le nombre de morts est plus important que le nombre de naissances.

11-tortueolivatre-bernardgagnon

07-tortuebouchons-federicolacroze

10-tortuesbarils-coastguardnews

03-nidplastique-mia!

02-cormoranplastique-robotbrainz

01-oiseauxplastique-boeide

Il est épouvantable de se rendre compte que les tortues, qui sont sur Terre depuis près de 100 millions d’années, sont peu à peu en train de disparaître suite aux agissements de l’Homme qui ne gère pas ses détritus. Il en est de même pour les oiseaux qui doivent subir cette situation. A la rédaction, nous avons été effarés devant ces pourcentages hallucinants. Saviez-vous que les oiseaux et les tortues étaient autant victimes du rejet du plastique ou êtes-vous abasourdi devant ces chiffres alarmants ?

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux