13 948 personnes connectées

En créant le premier neurone artificiel, ces scientifiques font un grand pas vers la fin des maladies neurologiques

Les scientifiques de l’institut Karolinska en Suède ont créé un neurone artificiel entièrement fonctionnel. Capable d’imiter la fonction d’une cellule nerveuse humaine, il peut également communiquer de la même manière que le font les “vrais” neurones entre eux. SooCurious vous présente en détail cette prouesse scientifique qui pourrait bien révolutionner les traitements contre les maladies neurologiques.

Les neurones sont isolés les uns des autres et communiquent avec l’aide de signaux chimiques, communément appelés neurotransmetteurs. À l’intérieur d’un neurone, ces signaux chimiques sont convertis en potentiels signaux électriques, qui se déplacent le long de l’axone du neurone jusqu’à la synapse. Suite à la libération des signaux chimiques dans cette zone, le signal électrique est relayé puis diffusé à la cellule nerveuse suivante.

A ce jour, la technique de stimulation primaire neuronale dans les cellules humaines est basée sur la stimulation électrique. Cependant, les scientifiques du Centre médical suédois de nanoscience de Karolinska en collaboration avec l’université de Linköping, ont créé un dispositif bioélectronique organique qui est capable de recevoir des signaux chimiques, qu’il peut relayer aux cellules humaines. « Notre neurone artificiel est fait de polymères conducteurs et il fonctionne comme un neurone humain », déclare Agneta Richter-Dahlfors, la scientifique qui mène l’équipe.

neurones-1Des neurones artificiels via Shutterstock

« Nous voulons miniaturiser ce dispositif pour permettre une implantation dans le corps humain », explique Agneta. « Nous prévoyons de placer le biocapteur dans une partie du corps et à l’aide d’une communication sans fil déclencher la libération de neurotransmetteurs dans divers endroits du corps. »

L’équipe de recherche espère que cette innovation permettra d’améliorer les traitements des troubles neurologiques, qui reposent actuellement sur ​​la stimulation électrique traditionnelle. La nouvelle technique permet de stimuler les neurones grâce à des signaux chimiques spécifiques qu’ils reçoivent de différentes parties du corps. Dans l’avenir, ce processus pourrait aider les médecins à contourner les cellules nerveuses endommagées et restaurer la fonction neuronale. Ce dispositif pourrait avoir sa place également dans l’industrie des prothèses, pour que les chirurgiens puissent la connecter au système nerveux du patient afin qu’il puisse retrouver l’usage de ses mouvements.

neurones-3Neurones via Shutterstock

À la rédaction, on félicite l’équipe de chercheurs pour cette avancée scientifique remarquable qui pourrait, à l’avenir, améliorer les traitements des patients souffrant de troubles neurologiques. Pensez-vous que les recherches scientifiques de l’Homme permettront un jour de soigner toutes les maladies du cerveau ou êtes-vous convaincu que la science a ses limites ?

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux