13 885 personnes connectées

Une méthode radicale : les libellules esquivent leurs prétendants masculins en simulant la mort

Marre de se faire draguer ? Comment se débarrasser de tel ou tel charlatan ? une bonne option : « Faire la morte » ! Chez les libellules, l’expression est à prendre au pied de la lettre. Témoignage.

Trompe l’oeil funèbre

C’est Rassim Khelifa, étudiant de l’Université de Zurich qui a été témoin du comportement particulier d’une madame libellule. Pendant une collecte de larves dans les Alpes suisses, une demoiselle s’est effondrée au sol tout étant poursuivie par un de ses prétendants. Immobile, allongée sur le dos, elle a attendu le départ furtif de son courtisan pour déguerpir à son tour.

Instinct maternel

Aux Pays-Bas, les libellules sont bien plus vulnérables aux avances masculines lorsqu’elles protègent leurs oeufs. En effet, contrairement à d’autres espèces de libellules, un simple geste sexuel avec un autre mâle suffit à fertiliser tous les œufs et à endommager leur appareil reproducteur.

 

Une méthode non sans danger

Khelifa a constaté que les femelles se retirent souvent vers une végétation dense près des étangs pendant cette période de protection, dans le but de se cacher. Sur 27 chutes de libellules femelles, 21 ont réussi à piéger leur poursuivant. Mais ce geste est risqué affirme Adolfo Cordero-Rivera de l’Université de Vigo en Espagne : « elles ne peuvent adopter cette stratégie que si le harcèlement masculin est intense ».

Un accouplement chez les libellules

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux