12 129 personnes connectées

Ce Français a eu une idée simple mais terriblement efficace pour combattre la surpêche

Contre la surpêche, un ingénieur halieute a lancé une initiative à petite échelle. Par le biais d’un site internet, lui et un de ses amis engagés dans cette corporation invitent les consommateurs à commander du poisson fraichement pêché.

Le principe

De la même manière que l’agriculture intensive, la surpêche est catastrophique pour l’environnement marin et amène au gâchis tout en appauvrissant les « petits » pêcheurs. C’est donc avec l’idée de jouer contre cette évolution que Charles Guirriec a décidé d’initier un circuit court entre des pêcheurs et les consommateurs. Et cela commence par un site internet.

Un bateau de pêche

Comment se passe la pêche ?

Les pêcheurs, maximum trois par embarcation sont dans des bateaux de tailles raisonnables, adaptés à la pêche traditionnelle, à la ligne, avec des filets et des casiers, ou même en plongée. Ils ne détruisent donc pas les fonds marins. Seul petit inconvénient, les bateaux font moins de 12 mètres et la pêche dépend de la météo, cela dit, une quarantaine de sites de pêcheurs étant répartis sur la côte, l’approvisionnement devrait toujours être possible.

Cette méthode est écologique car elle n’a pas un grand impact sur la population et la diversité des poissons. Elle est aussi équitable car les pêcheurs sont payés au moins 20 % de plus que par la grande distribution car il n’y a pas d’intermédiaire.

Petits poissons fraîchement pêchés

Prêt à servir

Pour le consommateur, les prix sont abordables et le poisson ou les crustacés sont tout frais, pêchés au moins 48 heures avant d’être distribués. Les casiers de la dernière pêche sont acheminés par un transporteur (pour l’instant) qui assure la liaison entre les pêcheurs et la région parisienne. À ce moment-là, les organisateurs récupèrent les fruits de la pêche et l’amènent au point de distribution choisi par le client.

Nous saluons vraiment l’initiative de Charles, et on espère que d’autres prendront exemple sur lui pour combattre la surpêche !

Des pêcheurs qui collaborent avec Poiscaille

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux