12 779 personnes connectées

Grâce à son fils, cette incroyable maman paraplégique renoue avec sa passion pour le surf

Cette maman, sportive depuis toujours, a dû arrêter le surf suite à un grave accident. Son fils lui a permis de renouer avec sa passion en la scotchant sur le dos de son meilleur ami et de l’emmener sur les plus belles vagues australiennes. L’émotion de cette maman est palpable !

Pascale Honore, paraplégique depuis 18 ans suite à un grave accident, a été obligée d’arrêter l’une de ses passions nautiques préférées : le surf. En fauteuil roulant depuis, Pascale explique comment elle a pu renouer avec les vagues des plages australiennes grâce à Tyron Swan, un ami de son fils. Ce dernier a eu l’incroyable idée de la scotcher sur son dos à l’aide d’un ruban adhésif et de l’emmener surfer. Au sud de l’Australie, Pascale a donc eu la possibilité de faire de son rêve une réalité et a pu pratiquer le surf grâce à la générosité de Tyson et de son fils. Pour qu’il n’y ait aucun risque, Tyson s’est entraîné à porter 40 kilos supplémentaires sur sa planche. Ce qui a merveilleusement bien fonctionné !

Pascale et Tyron ont décidé d’immortaliser cet instant magique en vidéo et ont ainsi réalisé un court-métrage intitulé « Duct Tape Surfing ». Le 12 mars dernier, nos deux intéressés ont rejoint l’Ocean Film Festival d’Australie pour y présenter leur touchant documentaire et démontrer à tous les paraplégiques que leurs rêves peuvent devenir réalité.

surfe-1

surfe-2

surfe-3

surfe-4

surfe-6

surfe-8

surfe-7

surfe-9

surfe-10

surfe-11

surfe-12

surfe-13

surfe-14

surfe-17

 

Ce court-métrage nous a particulièrement émus ! Nous sommes heureux de voir cette superbe maman renouer avec une planche de surf grâce à la générosité de son fils et de son meilleur ami. Une jolie leçon de vie qui démontre qu’il est possible de passer au-dessus de son handicap pour vivre de magnifiques expériences. Et vous, jusqu’où iriez-vous pour prouver votre amour à votre mère ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Le fondateur du prix Nobel était fabricant d’armes