12 436 personnes connectées

Financez la construction de l’Etoile de la Mort de Star Wars grâce au site Kickstarter !

financez-la-construction-de-letoile-de-la-mort-de-star-wars-grace-au-site-kickstarter-une

Fans de Star Wars et adorateurs du côté obscur de la Force, voilà une nouvelle qui vous fera sûrement sauter de joie ! Des fans ont lancé une campagne de financement par les internautes via la plateforme participative Kickstarter !

L’Étoile de la Mort, le célèbre bastion spatial de Dark Vador et de Palpatine dans Star Wars verra peut-être le jour pour de vrai ! Un projet de financement pour construire cet engin de guerre et de destruction vient d’être lancé sur la plateforme Kickstarter. La franchise Star Wars, qui a déjà sa religion plus ou moins officielle en Grande-Bretagne, vient de se trouver un nouveau grand projet d’envergure. Les internautes ont encore 50 jours pour atteindre les 20 millions de livres requis sur le site.

A l’origine, une pétition avait été adressée à la Maison Blanche en novembre dernier, demandant à l’administration Obama de construire cette « Death Star ». Quelques mois plus tard, en janvier 2013, la réponse officielle tombait (non sans humour) : c’est impossible pour des raisons de budget et surtout parce que « l’administration ne soutient pas la destruction de planètes » et que « la puissance de l’Étoile Noire pour détruire une planète, ou même tout un système, est insignifiant comparé à au pouvoir de la Force« .

Mais rassurez-vous ! Le créateur de la page Kickstarter a confirmé que tout ceci n’était qu’une blague (notamment le schéma très basique de l’engin) et n’avait pour but que de voir comment réagirait le site de crowdfunding (le financement par la foule, littéralement). Il faut dire que le réel montant estimé pour la construction de l’Étoile de la Mort est de 850 millions de milliards dollars. De quoi faire tourner la tête à n’importe quel comptable !

On aurait adoré savoir que l’Étoile de la Mort pourrait finalement être construite ! Un vrai rêve de gosse ! Pas trop déçus ?

Ces articles vont vous plaire

— Matthew Gregory Lewis

A ceux qui osent, rien n’est impossible.