12 013 personnes connectées

Elon Musk l’a annoncé : il veut coloniser Mars dans les 100 prochaines années

Un million de personnes vivront sur Mars en autosuffisance d’ici à 100 ans. Il ne s’agit pas du synopsis du prochain blockbuster de science-fiction, mais du projet fou annoncé par Elon Musk au Congrès international d’astronautique.

Le fondateur de SpaceX, première société privée à avoir envoyé un appareil en orbite, a exposé son plan ce mardi 27 septembre à Mexico. Loin d’être fantasque, l’objectif de l’entrepreneur est des plus sérieux. La seule solution pour éviter que l’être humain ne se condamne à une future extinction est selon lui de devenir « une espèce interplanétaire ».

L'Interplanetary Transport System de SpaceX
L’Interplanetary Transport System de SpaceX

C’est justement pour cela que SpaceX développe sa propre fusée. Composée de fibre de carbone : l’« Interplanetary Transport System ». Envoyer des hommes sur place sera possible dès 2018 selon l’entrepreneur. Mais il est bien décidé à aller plus loin en construisant à terme une véritable ville sur Mars. Pour réduire le prix du lancement, l’entrepreneur compte réutiliser le lanceur plus de 1 000 fois (la partie qui sert à extraire de la gravité terrestre un vaisseau spatial), le vaisseau de transport pour Mars 12 fois et le vaisseau ravitailleur 100 fois.

Les hommes souhaitant coloniser l’astre débourseront tout de même 200 000 dollars, seulement pour le voyage, soit « le prix d’une maison de taille moyenne aux Etats-Unis », a précisé le milliardaire. Ils devront également s’armer de courage. « Je pense que les premiers voyages jusqu’à Mars seront très, très dangereux. Le risque de décès sera élevé. Il n’y a pas d’autre option. […] Il s’agira fondamentalement de dire : Es-tu prêt à mourir ? Si tu es d’accord, alors tu es un candidat pour y aller », a-t-il ajouté.

Le vaisseau de transport pour Mars sera doté de panneaux solaires
Le vaisseau de transport pour Mars sera doté de panneaux solaires

Elon Musk prévoit d’envoyer son vaisseau Dragon sur Mars en 2018. Le premier vol habité, se fera en 2023. À terme, l’entrepreneur prévoit 1 000 vaisseaux avec 100 à 200 personnes à leurs bords effectuant des aller-retours tous les deux ans, lorsque Mars et la Terre sont le plus proche. Ainsi, il faudra « entre 40 et 100 ans pour créer une civilisation autosuffisante sur Mars » d’un million de personnes entre le moment où le premier vaisseau arrivera à destination.

Selon les experts, ce projet reste, malgré tout, peu réalisable. Comme l’explique l’ancien directeur de l’Institut de politique spatiale de l’université George-Washington, « il est improbable que [Musk] soit capable d’amener des humains sur Mars en 2025 ». En effet, Elon Musk n’a, pour l’heure, ni précisé son plan de financement, ni dévoilé ses aspects techniques ou encore abordé la question de son homologation par le gouvernement. « Avant tout, il y a un problème de coût. On parle de dizaines de milliards de dollars et SpaceX n’a pas cet argent », souligne John Logsdon.

Le premier vol habité pour Mars est prévu en 2023
Le premier vol habité pour Mars est prévu en 2023

 

Et si ce projet incroyable vous intéresse, vous pouvez visionner la conférence dans son intégralité (en anglais) :

De son côté, Elon Musk mise sur des investisseurs extérieurs dont les pouvoirs publics. La Nasa, quant à elle, pense pouvoir envoyer les premiers hommes sur Mars autour de 2035 avec son propre programme. Et si le sujet vous intéresse, découvrez la mission sur Mars tant attendue par la Nasa prévue pour 2018.