13 786 personnes connectées

Pour la première fois au monde, des scientifiques utilisent un drone pour observer des orques dans leur milieu naturel

Si les scientifiques surveillent depuis toujours l’évolution des mammifères marins dans le but d’étudier leur comportement, c’est la première fois qu’un drone observe un banc d’orques dans leur milieu naturel. Grâce à un quadricoptère radiotélécommandé, des chercheurs australiens sont désormais à même de suivre l’évolution de ces animaux depuis les airs. Quand la technologie se met au service du monde marin !

Lance Barret-Lennard, un scientifique de l’aquarium de Vancouver, au Canada, spécialisé dans les mammifères marins et les docteurs John Durban et Holly Fearnbach, du National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), ont filmé en août 2014 un groupe d’orques depuis les airs. En effet, grâce à un quadricoptère télécommandé, ces scientifiques ont réussi à capturer plus de 30 000 photos de ces énormes mammifères marins.

Grâce aux images aériennes fournies par l’APH-22 marine hexacopter du NOAA, les chercheurs sont à même d’avoir un aperçu précis de leur corpulence ce qui leur permet de déterminer ou non si les orques sont malades ou enceintes. Ainsi, ces clichés aériens ont déjà permis de déceler un grand nombre de grossesses, jusqu’à présent indétectables. Les informations collectées vont donc permettre d’aider les scientifiques à gérer le suivi et la protection de la population d’orques qui peuplent nos océans. On ne peut qu’encourager cet usage de la technologie !

quadricoptere-filme-groupe-orques

orques-vue-drone

orques-nagent-surface-eau

drone-vue-aerienne-orques

plusieurs-orques-dans-ocean

Ces images sont absolument bluffantes ! Au bureau, nous sommes tous séduits par ce drone ultra performant qui permet d’améliorer la surveillance et la protection de ces grands mammifères marins de plus en plus menacés. Pensez-vous que le fait d’observer les orques depuis les airs contribue à les protéger comme il se doit ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux