13 342 personnes connectées

Des scientifiques reconstituent ce que pourrait être la vie sur Mars dans le désert de l’Utah

Qui a dit qu’il fallait aller sur Mars pour savoir ce que pourrait être la vie là-bas ? La Mars Society a créé une reconstitution de la vie sur la planète rouge à l’intérieur d’une base de recherche spatiale isolée dans le désert rocheux de l’Utah. DGS vous dit tout au sujet de cette incroyable expérience !

Certains endroits sur Terre sont apparemment assez bien pour simuler l’expérience et c’est exactement ce que l’équipe d’experts de la Mars Society a fait : recréer la vie sur la planète rouge en s’habillant avec des combinaisons spatiales et en vivant dans l’isolement dans le désert rocheux de l’Utah. Le groupe de chercheurs y vit sur ​​une base de recherche spatiale. Les alentours de la Mars Desert Research Station (MDRS) sont assez semblables à l’atmosphère sur Mars : chaud, venteux, rouge et rocheux. Tout comme dans les films de science-fiction, à chaque fois que l’équipe a besoin de quitter la station, ils doivent passer par un sas.

L’équipe est composée de quatre hommes et deux femmes vivant dans une étroite cabane de deux étages, à 40 km de la ville la plus proche, Hanksville. Selon le commandant de la mission, Lara Vimercati, qui est aussi un biologiste de la NASA : « Tout ce que nous faisons chaque jour doit être comme si nous étions sur une autre planète. Nous devons passer par une procédure de verrouillage de l’air. »

vivre-la-vie-sur-mars-dans-le-desert-de-lutah4

En dépit de toutes les difficultés rencontrées par l’équipage, il n’y a aucune garantie qu’ils mettront un pied sur la planète rouge. « Je voudrais être la première personne à mettre de la nourriture sur Mars », a déclaré le commandant Lara. « Les premières personnes là-bas seront les ingénieurs mais je suis biologiste de formation, alors peut-être que je serai la première à découvrir la vie sur Mars. »

Les scientifiques prédisent que le premier vol pourrait arriver dans 20 ans. Le trajet le plus court possible est de 225 millions de kilomètres, d’une durée de 7 mois. Le coût initial de l’atterrissage sur Mars est estimé à plus de 6 milliards de dollars. Chaque mission ultérieure coûtera la modique somme de 4 milliards de dollars. L’équipage devra y rester pendant des années, au moins un an et demi. Il faudra attendre l’alignement de la Terre et de Mars pour le voyage du retour. Pendant ce temps, ils devront survivre avec une ration limitée de nourriture, d’oxygène, d’eau et d’électricité.

 

vivre-la-vie-sur-mars-dans-le-desert-de-lutah1

vivre-la-vie-sur-mars-dans-le-desert-de-lutah2

vivre-la-vie-sur-mars-dans-le-desert-de-lutah3

vivre-la-vie-sur-mars-dans-le-desert-de-lutah5

vivre-la-vie-sur-mars-dans-le-desert-de-lutah6

vivre-la-vie-sur-mars-dans-le-desert-de-lutah7

vivre-la-vie-sur-mars-dans-le-desert-de-lutah8

vivre-la-vie-sur-mars-dans-le-desert-de-lutah9

des-scientifiques-reconstituent-ce-que-serait-la-vie-sur-mars-dans-le-desert-de-lutah01

des-scientifiques-reconstituent-ce-que-serait-la-vie-sur-mars-dans-le-desert-de-lutah02

des-scientifiques-reconstituent-ce-que-serait-la-vie-sur-mars-dans-le-desert-de-lutah03

des-scientifiques-reconstituent-ce-que-serait-la-vie-sur-mars-dans-le-desert-de-lutah04

des-scientifiques-reconstituent-ce-que-serait-la-vie-sur-mars-dans-le-desert-de-lutah05

des-scientifiques-reconstituent-ce-que-serait-la-vie-sur-mars-dans-le-desert-de-lutah06

des-scientifiques-reconstituent-ce-que-serait-la-vie-sur-mars-dans-le-desert-de-lutah07

des-scientifiques-reconstituent-ce-que-serait-la-vie-sur-mars-dans-le-desert-de-lutah08

des-scientifiques-reconstituent-ce-que-serait-la-vie-sur-mars-dans-le-desert-de-lutah09

 

Il est fabuleux de savoir que des scientifiques ont mis au point une reconstitution de la vie sur Mars dans le désert. Nous rêverions de rencontrer l’équipage et de découvrir la base spatiale dans l’Utah. Et vous, si vous en aviez la possibilité, aimeriez-vous vivre cette incroyable expérience ?

Ces articles vont vous plaire

icone video

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux