13 938 personnes connectées

Les fruits et légumes produisent une électricité 8 fois moins chère que les méthodes traditionnelles

Notre planète est en danger mais pourrions-nous améliorer son état grâce aux légumes que nous jetons ? Des scientifiques américains se sont penchés sur la question et ont comparé patates et autres salades pour déterminer quel est le meilleur générateur organique d’énergie.

Après le carburant de demain fabriqué à partir de vos propres déchets alimentaires, une nouvelle découverte devrait bousculer notre futur. A travers toute la planète, les scientifiques se penchent sur la transformation des déchets alimentaires en énergie, et certains déchets seraient plus performants que d’autres.

food-waste

Les grands gagnants de cette loterie organique sont… les tomates. En effet, les chercheurs ont découvert que les tomates, riche en lycopène, un puissant antioxydant, étaient également un puissant conducteur pour des charges électriques. Lorsque la pile à bactéries, pile qui fournit de l’énergie grâce à l’air et à une électrode placée dans une réserve pleine de bactéries et de quoi les nourrir, a été testée avec les tomates, les résultats furent surprenants. Dix milligrammes de déchets de tomates peuvent générer 0,3 watts d’énergie, soit la puissance d’une télévision LED en veille.

Ce sont certes de petites avancées, la pratique semble assez compliquée à mettre en place. Par exemple, il faudrait deux grammes de déchets organiques de tomates pour faire fonctionner une ampoule de 60 watts pendant une heure. « Quand nous essayons d’agrandir ce modèle, nous rencontrons des problèmes de taille car des électrodes de plus grande dimension ne pourraient pas être aussi efficaces que celles de la dimension utilisées en labo », affirme Namita Shrestha, une des chercheuses.

Nos étalages à la rescousse de nos appareils électroniques?
Nos étalages à la rescousse de nos appareils électroniques?

Cependant, les bénéfices énergétiques pourraient être un bel enjeu. Le sud de la Floride produit chaque année 396 000 tonnes par an de déchets de tomates, non consommables. Selon Namita, ces déchets seraient capables de fournir en électricité le parc d’attractions Disney World pendant trois mois.

Les chercheurs se sont alors penchés sur un moyen efficace et peu coûteux pour transmettre une charge électrique. Ces grands scientifiques se sont alors retournés vers leurs souvenirs d’enfance et nos cours de chimie grâce à la fameuse pile-pomme de terre. Ils ont ainsi découvert qu’une pomme de terre classique, mais bouillie, boostait par dix fois la transmission d’énergie.

Ce nouvel élément pourrait être un belle avancée pour les pays en voie de développement à la recherche d’un moyen de se fournir en énergie à moindre coût. L’utilisation de ces piles-patates coûte neuf dollars américains par kilowatt-heure. C’est surprenant n’est-ce pas ? Venez découvrir les 10 innovations écologiques élaborées par des étudiants pour éliminer efficacement vos déchets.

Ces articles vont vous plaire

Chaque année, 23.000 dauphins sont capturés et tués au Japon.

— @DailyGeekShow