12 883 personnes connectées

Comment cette nouvelle caméra hyper précise et moins coûteuse va révolutionner le monde médical ?

Le corps médical a désormais besoin de la technologie. Et celle-ci compte bien s’améliorer de jour en jour. Les endoscopes, ces caméras reliées à un fil et destinées à parcourir l’intérieur du corps humain, vont bientôt recevoir un nouvel outil, capable de mieux les détecter lorsqu’elles sont en action. Ainsi, médecins et chirurgiens pourront voir à travers tout votre organisme.

Un endoscope difficile à repérer

Durant les chirurgies, nos corps sont analysés et fouillés par des petites caméras que l’on appelle endoscope. Fixées au bout d’un fil, elles parcourent notre organisme à la recherche de l’élément à traiter. Au sein du corps humain, il est difficile de suivre la progression d’un endoscope. Seule l’image de la caméra est visible sur un écran. Jusqu’ici, pour connaître le chemin parcouru de l’instrument optique, il fallait user de rayons-X, un examen coûteux.

L’endoscope dispose à son extrémité d’une petite ampoule, pour mieux filmer. Cette lampe émet des faisceaux. Si les rayons-X suivent avec précision le progrès de l’endoscope, il est aussi possible, grâce à une caméra spéciale, d’inspecter les faisceaux de la lampe pour avoir une idée de l’emplacement de l’endoscope. Le problème, c’est que la lumière se disperse ou rebondit. Ainsi, l’image diffusée ne rend compte que d’une position approximative de l’endoscope.

Un prototype de haute qualité

Des scientifiques se sont donc penchés sur la question. En reprenant le concept d’analyse de la lumière, ils ont inventé un prototype capable de situer avec précision l’emplacement de l’endoscope. Pour cela, ils étudient ce qu’on appelle les photons, soit les particules élémentaires de la lumière. Ce prototype peut donc détecter une source de lumière à travers 20 centimètres de tissu. Il détecte les particules individuelles, et non plus la dispersion de la lumière, grâce à sa sensibilité extrême.

De plus, la caméra enregistre le temps que met la lumière à traverser le corps. Autrement dit, elle peut calculer l’emplacement exact de l’endoscope. Sur le site de PROTEUS, le professeur Kev Dhaliwal de l’université d’Edinburgh indique : « C’est une technologie fonctionnelle qui nous permet de voir à travers le corps humain. Elle a un immense potentiel pour de nombreuses applications […] dans le secteur de la santé, alors que nous optons de plus en plus pour des approches moins invasives pour le traitement des maladies ». Cette caméra révolutionnera sans aucun doute les opérations chirurgicales, et facilitera de nombreux traitements.