12 015 personnes connectées

Les comics d’Avatar : Le Dernier Maître de l'Air vous replongent dans l’univers de la série animée

L’eau, la terre, le feu, l’air, sont les quatre éléments maîtrisés par l’Avatar, le seul être capable de protéger l’équilibre dans le monde. Voilà la base des séries Avatar le Dernier Maître de l’Air et La Légende de Korra, diffusées sur Nickelodeon depuis 2005. Dès séries épatantes à l’animation magistrale qui ont su séduire et évoluer avec toute une génération de spectateurs. Pour le plus grand plaisir des fans et entre chacune des séries et saisons, l’histoire continue sur papier dans les comics dédiés à l’univers créé par Michael Dante DiMartino et Bryan Konietzko.

Parce que leur univers est gigantesque, leurs histoires palpitantes et leurs héros parfaitement développés, les séries de Nickelodeon ne se suffisent pas à elles-mêmes. Devant la demande des fans et la nécessité d’apporter de plus amples explications aux évènements apportés par les œuvres audio-visuelles, la chaîne a porté son univers fantastique sur papier dans différents opus de comics. Le premier, Les Aventures perdues, fut publié en juin 2011 et prenait déjà la forme d’une anthologie comme ce fut le cas de l’œuvre portée à l’écran. Tout comme la série, les histoires y sont réparties en plusieurs livres, nommés en fonction des éléments. Au total, c’est plus de 28 histoires créées et développées par différents artistes ayant participé, quelques années plus tôt, à la série originale.

avatar-toph-katara-sokaDès le premier livre : l’eau et durant les suivants, on retrouve les héros qui ont bercé notre enfance. Aang, accompagné de Katara, Toph et Sokka, nous dévoilent ce qu’il s’est passé entre les épisodes de la série, lors de leurs voyages, sur la route qui les séparait du seigneur du feu. C’est souvent avec humour qu’on y découvre les petites choses du quotidien vécues par cette bande d’amis : à la manière de nouvelles, on observe les petites anecdotes qui n’avaient pas place dans la série.

En effet, une trilogie de romans graphique fait, en 2012, son apparition dans le catalogue de la maison d’édition Dark Horse Comics. Cette fois-ci, c’est à un public un peu plus adulte que sont destinées les histoires : plus sombres, on y retrouve nos héros après les événements de la première série. Aang et les siens ont vaincu la Nation du Feu et ramené l’équilibre entre les forces. Si Aang et Katara peuvent enfin profiter de leur relation, Zuko doit assumer l’héritage de ses aïeux et culpabilise de la violence, la haine et tout le mal apporté par les siens sur l’ensemble du monde. Bien qu’ayant rejoint le camp des gentils pour mettre un terme aux horreurs perpétrées par les dirigeants de la Nation du Feu, il doit faire face à l’échec de sa famille mais aussi et surtout à ceux qui le considèrent comme un traitre.

avatar-airUne fois encore, Michael Dante DiMartino et Bryan Konietzko gardent la main sur leur création en travaillant au côté de l’auteur Gene Yang à la réalisation de cette trilogie. C’est le célèbre artiste Gurihiru qui se charge des illustrations de ces bandes dessinées. Si les premières séries de comics ressemblaient plus à du fan service qu’à de réelles créations artistiques, cette nouvelle collection prend une part plus importante dans le développement de la mythologie et l’univers de l’Avatar : on commence à y déceler un lien entre Aang et Korra, sa digne héritière.

En 2013, soit un an après l’histoire précédente, La Promesse est publiée. Une fois de plus, c’est sous la forme d’une trilogie que se présente l’œuvre et nous plonge en pleine histoire de famille : Zuko et Azula, prince et princesse héritiers de la Nation du Feu tentent le tout pour le tout pour retrouver leur mère, Ursa, disparue bien avant le début de la première série. C’est accompagné de toute la petite et dorénavant célèbre équipe de l’Avatar que le prince se lance à l’aventure : une aide qui ne sera pas de trop pour garder sous contrôle sa sœur, autrefois ennemie et psychologiquement perturbée.
avatar-tophD’année en année, nos héros grandissent, sans jamais perdre de leur intérêt : c’est ainsi qu’en 2014 une nouvelle histoire voit le jour « Le Désaccord ». Cette fois-ci, c’est sur Aang et Toph que le récit se focalise : Aang tente de conserver les valeurs et traditions des différentes cultures rencontrées tout en essayant de faire revivre la sienne du mieux possible. Dernier héritier d’une maîtrise disparue, il fait tout son possible pour conserver ce qu’il reste des siens. De son côté, Toph, qui n’est pas entièrement d’accord avec les idées de l’Avatar, va tenter de se faire entendre auprès de son ami et de son père.

Vous l’aurez compris, les comics grandissent et évoluent avec leurs lecteurs, les premiers fans de la série : à mesure que le temps passe et que les publications apparaissent, les histoires deviennent de plus en plus sérieuses et profondes. Le comic book Fumée et Ombre en est l’exemple parfait : alors que Zuko a réussi à régler ses problèmes personnels, sa nation est en proie à de sérieux désaccords qui la mènent tout droit à une révolte et un coup d’état. Une partie du peuple souhaite détrôner Zuko et lui retirer son héritage. Des affaire politiques qui entament, petit à petit, les nouveaux enjeux de la saga.

kora-avatar

 

D’autres comics suivront, faisant le lien avec les deux premiers avatars connus, Aang et Korra pour nous dévoiler l’évolution du monde qu’ils ont tous les deux protégé à des époques différentes. Comics et romans graphiques sont d’une réelle aide pour ceux qui souhaiteraient s’initier à l’œuvre de DiMartino et Konietzko. Et si les séries peuvent être observées indépendamment, il faudra compter sur leur version papier pour en comprendre tout le sens.