13 368 personnes connectées

Inspiré par son fils handicapé, ce papa crée des prothèses robotiques pour les enfants amputés

Lorsque Ben Ryan Sol a découvert que son fils, âgé de quelques jours seulement, ne parviendrait pas à avoir une prothèse suite à un accident lors de l’accouchement, il a décidé d’agir en créant Ambionics, une start-up qui produit des prothèses à moindre coût et rapidement.

 

Pourquoi son fils avait besoin d’une prothèse ?

À sa naissance, un caillot de sang s’est logé directement dans le bras gauche du fils de Ben Ryan Sol. Il a malheureusement fallu amputer le bras de l’enfant qui avait seulement 10 jours pour éviter de potentielles complications.

Cette histoire n’est pas un cas isolé, et les solutions pour ce type de situations ne sont pas nombreuses. Après avoir quitté l’hôpital, les parents ont appris que la mise en place d’une prothèse était inenvisageable à cause de de son jeune âge. En effet, il est impossible de délivrer une prothèse à un enfant âgé de moins d’un an, et même si la prothèse avait été acceptée, l’enfant n’aurait pas pu saisir un quelconque objet avant l’âge de 3 ans.

Quelle est la problématique liée aux prothèses chez les enfants ?

Si l’enfant ne reçoit pas la prothèse avant l’âge de deux ans, le risque de rejet est très élevé. À cet âge, la période de croissance du cerveau se fait très rapidement et l’enfant ne possède pas le temps nécessaire pour maîtriser de la prothèse.

De plus, les prothèses mobiles actuelles ne sont pas adaptées au corps d’un bébé, car les batteries contenues dans les capteurs de la prothèse représentent un risque de blessure et elles sont lourdes. Ryan Ben Sol s’est donc penché sur cette problématique.

De la réflexion à la création

Pour le bien-être de son fils, ce père de famille, qui n’est pas ingénieur de profession mais très doué pour la construction, a tenté de réfléchir à une prothèse qui ne serait pas contraignante pour son fils. Le défi était le suivant : construire une prothèse qui allie légèreté, personnalisation, design et sans pièces qui causeraient un risque d’étouffement ou de blessure.

Pour ce faire, il s’est inspiré de pattes d’araignées. Après avoir conçu les premiers plans, il s’est rendu à l’université près de son domicile, au Royaume-Uni, afin d’imprimer son premier prototype en 3D. Puis, il a peaufiné sa conception à travers des vidéos en ligne. La prothèse est devenue un succès.

 

Ambionics, la nouvelle solution pour les enfants amputés ?

Cette création a donné naissance à Ambionics, la nouvelle start-up lancée par Ryan Ben Sol qui a récolté des fonds via une campagne de crowdfunding. L’objectif de cette enseigne est de pouvoir produire des prothèses sur-mesure en 3 jours et pour moindre coût afin de répondre aux besoins des enfants le plus rapidement possible.

« Je souhaite bouleverser le marché et créer des prothèses abordables et efficaces pour le plus de nourrissons souffrant de problèmes similaires à mon fils », a confié Ryan Ben Sol.

Guardar

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux