12 076 personnes connectées

Inspiré d’un jeu vidéo, ce bras bionique futuriste va changer la vie des personnes amputées

Toujours plus poussée et performante, la technologie s’invite dans tous les domaines de la vie de l’Homme, comme dans la médecine. Un jeune Britannique amputé du bras a ainsi pu retrouver une partie de sa mobilité grâce à un membre bionique. SooCurious vous présente cette superbe innovation.

James Young, biologiste britannique de 26 ans, est tombé sous un train en 2012 alors que le véhicule rentrait en gare. Ayant survécu à son accident, le jeune homme présentait tout de même de graves blessures physiques, comme un affaissement des poumons, de multiples fractures sur tout le corps ou encore la perte d’une partie de sa jambe gauche et l’endommagement critique de son bras droit.

James-Young-1

Finalement, une dizaine d’opérations chirurgicales et trois mois et demi de soins intensifs plus tard, James Young est sorti de l’hôpital sans que son bras n’ait pu être sauvé par les médecins. Dès lors, il dut être équipé de prothèses rudimentaires, qu’il définit aujourd’hui comme « hideuses et très visibles », précisant qu’il « ne pouvait rien faire avec le crochet qui [lui] servait de main ».

Très marqué psychologiquement par son accident et par sa nouvelle apparence physique, le biologiste a par la suite repris son travail, tout comme le cours « normal » de sa vie, essayant tant bien que mal de s’adapter à ses membres artificiels.

James-Young-2

En 2015, toutefois, il tombe sur une annonce de Konami, célèbre entreprise productrice de jeux vidéo, qui cherche alors un cobaye pour tester une prothèse futuriste. Le jeune homme se porte immédiatement volontaire et se voit équipé d’un bras bionique dessiné par l’artiste prothésiste Sophie de Oliveira Barata, qui conçoit des membres artificiels hyper réalistes ou au contraire, originaux et décalés.

C’est en partenariat avec Konami et grâce à l’aide d’Open Bionics, entreprise spécialisée dans l’impression 3D de prothèses, que Sophie de Oliveira Barata a imaginé la prothèse de James Young, un véritable bijou de technologie de 4,7 kg et qui s’inspire d’un célèbre jeu de la franchise japonaise : Metal Gear Solid, dont le personnage principal, Snake, est équipé du même type de bras bionique.

James-Young-3

Le membre artificiel de James Young, lui, fonctionne grâce à des détecteurs reliés à sa peau et qui captent les signaux envoyés par les muscles et les transmettent à la main. Alimenté par une puissante batterie, il permet de saisir des objets très petits avec des doigts rigides, ce qui fait dire au jeune homme qu’il s’agit « d’une véritable main et pas [d’]un ustensile ».

Mais la prothèse revêt aussi un aspect futuriste fidèle à l’univers vidéoludique de Konami : elle est équipée de plusieurs gadgets tels qu’une montre, un port USB, une torche, un rayon laser, et même un drone dissimulé dans l’épaule et qui peut décoller à tout moment.

James-Young-4

Pour ce qui est de sa jambe, en revanche, James Young n’est pas encore en mesure de supporter son propre poids via une prothèse standard, ce qui l’oblige à se déplacer en fauteuil roulant la plupart du temps. Mais le jeune homme pourrait tout de même subir quelques améliorations « techniques » à l’avenir.

Outre les nombreuses modifications qui pourraient être apportées à son bras bionique, le cyborg britannique pourrait aussi se voir transplanter des implants de titane aux extrémités de ses membres perdus. La technique, dite d’intégration osseuse, devrait augmenter la force et la dextérité de ses membres artificiels, lui permettant notamment de se tenir debout.

James-Young-5

Reste qu’au Royaume-Uni, cette technique est encore réservée aux amputés militaires, ce qui a poussé James Young à lancer une collecte de fonds pour pouvoir en bénéficier. En attendant, l’homme-machine fait régulièrement revoir son bras bionique pour des contrôles de routine et jouit de sa mobilité partiellement retrouvée.

Parallèlement, Open Bionics tente de faire approuver l’invention par les autorités britanniques compétentes, de manière à la rendre accessibles aux personnes amputées du bras au Royaume-Uni. Et l’objet pourrait même s’avérer rentable pour l’Etat, puisqu’il pourrait lui permettre d’économiser de l’argent sur la physiothérapie et d’autres traitements que suivent les patients amputés tout au long de leur vie.

Cette innovation marque réellement une étape importante de la technologie et de la médecine vers un nouveau mode de vie pour les personnes amputées. Car outre la démocratisation de ce bras, il y fort à parier que d’autres membres bioniques verront le jour dans les années à venir. Si ce type d’inventions prometteuses vous intéresse, découvrez également cet implant capable de se recharger sans fil qui pourrait révolutionner la médecine.