13 393 personnes connectées

BlackBerry tire sa révérence au Japon

blackberry-japon-imagealaune

Malheureusement, les japonais ne verront pas la silhouette des nouveaux smartphones de BlackBerry. L’entreprise a décidé de dire « Sayonara » et de quitter le pays du soleil levant. Découvrez pourquoi…

Le fabricant de télécommunications canadien vient d’annoncer qu’il avait pris la décision de quitter le marché japonais qui ne capte plus que 0,3% du volume de leurs ventes (contre 5% il n’y a pas si longtemps en arrière). Du coup, BlackBerry a déclaré que le Japon n’était « plus une priorité stratégie« . Cette déclaration de la porte-parole du groupe a permis à corroborer les propos de la presse locale : Avec le retard pris sur l’essor fulgurant des smartphones (une progression annuelle de 40%), les BlackBerry ne sont plus rentables.

Il y a de nombreux frais liés à l’adaptation du système d’exploitation en langue japonais, ne serait ce que pour l’agencement du clavier physique déjà. Et au-delà de la partie hardware, la localisation linguistique du système et des apps sollicite un capital humain non négligeable.

Les BlackBerry avaient débarqué en 2006 au Japon mais ne se vendraient désormais plus qu’à quelques dizaines de milliers d’exemplaires par an. La porte-parole, Amy McDowell, rassure : « Nous continuerons malgré tout à proposer un support technique aux utilisateurs de nos terminaux d’ancienne génération.« 

En parallèle, Thorsten Heins, PDG du groupe BlackBerry, s’est félicité du lancement du Z10 au Canada et en Angleterre. Il est aussi possible que BlackBerry revienne au Japon après avoir éprouvé ses nouvelles moutures dans les pays occidentaux… Ces nouvelles stratégies et ce positionnement tardif sur le segment des smartphones vont-ils permettre à la marque de retrouver un second souffle ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux