Des gamers ont récolté plus d’un million d’euros pour Médecins sans Frontières !

Le Z Event, événement de streaming caritatif annuel organisé par Adrien « ZeratoR » Nougaret, a encore battu son record de dons pour sa troisième édition. Ainsi, les quarante streameurs qui se sont relayés pendant cinquante heures sur la plateforme Twitch ont réussi a récolter plus d’un million d’euros pour Médecins sans frontières ! Plus du double de la dernière collecte, en faveur des sinistrés de l’ouragan Irma.

 

PLUS D’UN MILLION D’EUROS POUR MÉDECINS SANS FRONTIÈRES

La troisième édition du Z Event s’est tenue du 9 au 11 novembre 2018, en direct sur la plateforme de streaming Twitch. Pendant cinquante heures, Adrien « ZeratoR » Nougaret et une trentaine d’autres streameurs comme Gotaga, MisterMV, Domingo ou encore Trinity, se sont relayés pour jouer ensemble aux jeux vidéo du moment : League of Legends, Fortnite ou encore TrackMania. Le but ? Lever des fonds pour l’organisation Médecins sans frontières.

Le pari est encore une fois réussi, puisque ce sont 1.083.596 euros qui ont été récoltés lors de l’événement, grâce aux dons et aux ventes de t-shirts. Un record et une grande surprise, puisque lors de la précédente édition, « seulement » 450 000 euros avaient été récoltés pour les sinistrés de l’ouragan Irma. Quant à la première édition, qui s’était tenue en 2016 sous l’égide du collectif Avengers, elle avait permis de lever près de 200.000 euros pour l’ONG Save The Children.

 

LA COMMUNAUTÉ DES JEUX VIDÉO EST FORTE ET GÉNÉREUSE

Les joueurs ont longtemps souffert et souffrent encore de nombreux préjugés. Le plus connu est bien sûr celui de la violence. Un argument pourtant démonté par plusieurs études qui confirment que la violence dans les jeux vidéo ne rend pas les enfants plus agressifs. Egalement, les « gamers » sont souvent perçus comme des personnes solitaires qui ne s’intéressent pas aux événements du monde réel. Mais à présent, ils ont de quoi prouver le contraire ! Et comme le disent ZeratoR et Alexandre « Dach » Dachary, «c’est un bel étendard à brandir».


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux