— greenbutterfly / Shutterstock.com

L’invention du Web par Tim Berners-Lee a complètement révolutionné le monde. La première version du Web est sortie le 12 mars 1989. Mais il n’est accessible à tous qu’à partir du 06 août 1991 grâce au projet World Wide Web qui fusionne les techniques d’extraction des informations et d’hypertexte afin de monter un système d’information global combinant simplicité et puissance.

C’est seulement une quinzaine d’années après la création de la première version, c’est-à-dire vers 2004, que le deuxième Web 2.0 voit le jour, marqué également au passage par la création de YouTube, mais aussi par l’émergence des énormes plateformes que nous connaissons et utilisons aujourd’hui, telles que Google, Amazon et Facebook. Connu comme étant la prochaine nouvelle version du Web, le Web 3.0 fait l’objet d’un questionnement sur l’avenir de la technologie d’Internet.

Des changements prometteurs

Si le Web 3.0 n’est encore qu’un concept qui attend d’être réalisé, les apports mentionnés dans les plans de son application, d’après les professionnels dans le domaine, pourraient une fois de plus révolutionner et apporter des réformes sur le monde numérique tel que nous le connaissons. Avec le Web 1.0 et 2.0, la centralisation des serveurs est le noyau qui permet aux utilisateurs d’émettre du contenu en ligne, en échange du contrôle des mouvements par les grands acteurs, comme Google.

De là est alors parti le concept du Web 3.0. Le principe est de combiner les deux modes de fonctionnement des deux premières versions du Web. Le but sera notamment de décentraliser le contrôle d’Internet tout en permettant aux utilisateurs de partager ce qui leur plait sur Internet, en plus de l’ajout des blockchains.

― guteksk7 / Shutterstock.com

Le Web 3.0 : est-ce vraiment une bonne idée ?

Pour les professionnels, l’idée de l’introduction des blockchains et des dapps (applications décentralisées) dans ce système n’apportera que des avantages. Pour ce qui est des simples utilisateurs, c’est plus compliqué car les blockchains constituent une barrière pour une décentralisation complète. Le problème est comparable au fait de donner une sucrerie à un bébé et de la lui reprendre ensuite, c’est-à-dire que ce nouveau concept semble être une bonne idée sans pour autant l’être. La raison en est que le Web 3.0 est perçu comme étant la meilleure perspective du siècle sans pour autant régler les problèmes au sein du système.

Et vous, que pensez-vous du Web 3.0 ?

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments