— The Faces / Shutterstock.com

Même si les vrais jumeaux peuvent se ressembler à s’y méprendre, ils ne sont pas aussi identiques que l’on pense. Dans de nombreux cas, les vrais jumeaux ont des caractères différents, mais il existe de nombreuses autres facettes qui les différencient, notamment sur le plan physiologique. C’est notamment le cas de leurs empreintes digitales.

La ressemblance des vrais jumeaux a une limite : leurs empreintes digitales

Il existe deux types de jumeaux : les vrais et les faux jumeaux. En ce qui concerne les faux jumeaux, ils sont généralement faciles à distinguer. Même s’il y a des ressemblances, les différences sont faciles à identifier et, dans de nombreux cas, les faux jumeaux sont de sexe différent, d’apparence différente et parfois même de couleur de peau différente. Mais en ce qui concerne les vrais jumeaux, il est parfois difficile de faire la distinction entre l’un ou l’autre, même pour leur propre parent. Cela s’explique notamment par le fait que les jumeaux monozygotes sont en fait issus d’un même embryon qui s’est divisé en deux au tout début de la gestation.

Cela signifie que les jumeaux identiques ont le même ADN et les mêmes chromosomes et, par conséquent, ils ont de nombreuses similitudes, autant dans leur physionomie que dans leur physiologie. Quoi qu’il en soit, il existe très certainement des différences entre les jumeaux monozygotes. Parmi ces différences, nous pouvons citer leurs empreintes digitales. Il est en effet bien connu que chaque être humain dans le monde possède une empreinte digitale unique qui lui est propre, et cela reste vrai même pour les vrais jumeaux, a rapporté Healthline. Les affirmations selon lesquelles les vrais jumeaux ont les mêmes empreintes digitales sont ainsi fausses, même s’il est vrai que des similarités peuvent être observées.  

— Shavlovskiy / Shutterstock.com

L’ADN n’est pas le facteur déterminant qui définit la forme des empreintes digitales

En effet, les empreintes digitales des jumeaux monozygotes ont une très forte corrélation de boucles, de verticilles et de crêtes. Mais les détails – comme là où les crêtes de la peau se rencontrent, se divisent en branches et se terminent – diffèrent entre les vrais jumeaux, a expliqué le Washington State Twin Registry. Cette différence s’explique par le fait que les empreintes digitales d’un être humain sont définies entre la 13e et la 19e semaine de développement dans l’utérus. A ce stade, divers facteurs environnementaux peuvent influencer la forme des empreintes digitales.

Parmi ces facteurs figurent les différences de longueur du cordon ombilical, le flux sanguin, la pression artérielle, l’accès à la nutrition, le taux de croissance des doigts, ou encore la position des bébés dans l’utérus. Même de très légères différences au cours du développement du bébé dans l’utérus peuvent modifier les empreintes digitales. Par exemple, si les doigts de l’un des bébés touchent le sac amniotique, la différence de pression modifiera le motif des empreintes digitales. En bref, l’ADN n’est pas le seul facteur qui influence la forme des empreintes digitales.

En fait, même après la naissance, certains facteurs environnementaux – notamment les dommages physiques – peuvent encore modifier les empreintes digitales. En effet, les affections cutanées, les brûlures, les cicatrices ou la prise de certains médicaments peuvent altérer les empreintes digitales. Il faut également savoir que les empreintes digitales sont également différentes sur chaque doigt, et c’est aussi valable pour chaque individu au monde. Notons que les vrais jumeaux ne diffèrent pas uniquement au niveau de leurs empreintes digitales. Ils ont également des empreintes dentaires différentes, ainsi que des modèles capillaires différents.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de