Atteinte de la sclérose en plaques, Marine fait le tour du monde avant qu’il ne soit trop tard

Il suffit parfois d’une annonce pour changer la vie et entreprendre des choses auxquelles on n’aurait jamais pensé. C’est à ce genre de nouvelles qu’a été confrontée Marine Barnérias. Cette jeune femme de 21 ans a appris par hasard qu’elle avait la sclérose en plaques. Mais au lieu de la détruire psychologiquement, la maladie lui a donné la force de réaliser un rêve fou : partir découvrir le monde. Une belle histoire mais aussi une magnifique leçon de vie et de courage.

Étudiante en commerce, Marine Barnérias a tout de la jeune femme pétillante, dynamique et passionnée. Cependant, elle l’est peut être encore plus que les autres jeunes femmes de son âge. A 21 ans, Marine a en effet appris qu’elle a la sclérose en plaques souvent abrégée en SEP. Cette maladie incurable qui touche plus de femmes que d’hommes est encore un mystère pour les chercheurs car il est encore impossible de dire ce qui la provoque ou comment la traiter. Une telle nouvelle a de quoi décourager, pourtant Marine a choisi de garder le sourire. La maladie a même servi de déclic à la jeune femme qui a vu dans ce diagnostic une autre SEP : une Super Envie de Partir comme elle le dit si bien.

Pour se reconstruire mais aussi pour apprendre à mieux vivre avec cette maladie, Marine a une idée bien précise en tête : faire un voyage de sept mois à travers trois pays (la Nouvelle-Zélande, la Birmanie et la Mongolie). Le choix de ces trois destinations n’est d’ailleurs pas anodin car chaque pays a pour objectif de faire travailler son corps, son esprit et son âme tout en communiant avec la nature. Ce voyage est également l’occasion de partir à la rencontre des habitants de chaque pays afin d’en tirer le maximum de pensées et d’ondes positives.

Grâce à une cagnotte de 13 000 euros financée par les internautes, la jeune femme a pu enfin partir le 26 janvier 2016 pour son fabuleux voyage. Si ce dernier a été l’occasion pour la jeune femme d’apprendre à gérer son stress, à s’adapter ou à s’ouvrir aux autres, il est avant tout un message adressé à tous ceux qui luttent contre la maladie. Marine a ainsi raconté sur son blog que « Mon initiative se veut être un outil de réconfort pour : garder espoir, ne pas oublier ses rêves, écouter notre cœur. « Si je n’avais pas eu cette maladie, je serais passée à côté de ma vie. Elle m’a permis de me rendre compte que tout était possible dans la vie. »

De cet incroyable épopée, il reste les clichés que Marine a posté sur Instagram ainsi qu’un livre : Seper Hero, le voyage interdit qui a donné du sens à ma vie, dans lequel la jeune femme raconte en détail son voyage. Toutefois, il en ressort également un fantastique message destiné aux malades mais plus généralement à tous : tout est possible et rien ne doit nous empêcher de réaliser nos rêves. Si vous souhaitez en apprendre plus sur Marine, n’hésitez pas à faire un tour sur son blog et sur son compte Instagram. 


La plupart des rues au Japon n’ont pas de nom ni de numéro

— @DailyGeekShow