volcan sous-marin
Image d’illustration — CChamorro / Shutterstock.com

Alors qu’ils étudiaient un volcan sous-marin au large de la côte pacifique du Canada, des chercheurs ont découvert que son sommet s’apparentait à une véritable pouponnière aquatique géante.

Pouponnière aquatique géante

Avant l’expédition, l’équipe pensait que ce volcan, s’élevant à 1 100 mètres au-dessus du plancher océanique, était éteint et les eaux qui l’entouraient glaciales. Il s’est rapidement avéré qu’il crachait de l’eau chaude et était tapissé de coraux d’eau profonde. Un environnement riche en minéraux idéal pour le développement et la survie de certaines créatures évoluant dans les profondeurs de l’océan.

Plus surprenant encore, Cherisse Du Preez et ses collègues ont observé une raie blanche du Pacifique (Bathyraja spinosissima) pondre ses œufs au sommet du mont sous-marin, situé à environ 1,5 kilomètre de la surface.

Apparentées aux requins, ces créatures méconnues évoluent à des profondeurs comprises entre 800 et 2 900 mètres au large de la côté ouest de l’Amérique du Nord et de l’Amérique centrale. Les femelles, qui peuvent mesurer jusqu’à 2 mètres de long, pondent des œufs géants (0,5 mètre de diamètre), connus sous le nom de « bourses de sirène ».

Jusqu’à présent, la seule pouponnière de raie blanche du Pacifique connue avait été observée en 2018 au large des Galapagos. Alors que cette dernière, située à proximité de cheminées hydrothermales, était composée d’une vingtaine d’oeufs, Du Preez estime que le sommet du volcan sous-marin récemment étudié en abriterait entre 100 000 et un million.

Des habitats essentiels

Selon la chercheuse, cette seconde découverte souligne l’importance de tels habitats pour les raies et de nombreuses autres espèces marines.

« L’eau chaude réduit probablement la période d’incubation des œufs », estime Du Preez. « Le sommet du mont sous-marin s’apparente presque à un jardin corallien et une nurserie sûre où les juvéniles se développent avant de descendre dans les profondeurs – tout le monde y gagne. »

Il y a quelques mois, des chercheurs avaient découvert un volcan sous-marin crachant de la boue au large de la Norvège, dont les flancs accueillaient un écosystème étonnamment riche composé d’anémones de mer, d’éponges, d’étoiles de mer, de coraux, d’araignées de mer et de crustacés.

S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
louis
louis
8 mois

laissez les tranquille bande de trolls !