L’entreprise chinoise XPeng a développé un aéronef électrique à décollage et atterrissage verticaux, destiné à devenir un taxi volant du futur. Baptisé X2, celui-ci a effectué son premier vol public avec succès à Dubaï le 10 octobre dernier.

Le constructeur chinois a reçu une autorisation spéciale de l’aviation civile de Dubaï pour effectuer ce vol d’essai. En revanche, le véhicule volant ne devait survoler aucun lieu d’habitation et ne devait avoir aucun humain à bord.

Le vol a été effectué à l’occasion du Gitex, un salon consacré à l’électronique grand public, en présence d’une centaine de spectateurs. Piloté à distance, l’engin a décollé, s’est stabilisé dans les airs pendant quelques secondes avant d’entamer son atterrissage au sol. Brian Gu, président de XPeng, a indiqué que ce premier vol était une étape majeure dans l’exploration de la mobilité future par l’entreprise chinoise.

La XPeng X2 pèse 760 kilogrammes. Dotée d’une autonomie de 35 minutes, elle peut se déplacer jusqu’à 130 kilomètres à l’heure à plusieurs centaines de mètres d’altitude. Construite en fibre de carbone, elle propose deux modes de conduite (manuel et automatique). Dans un communiqué, XPeng indique qu’il s’agit de « la solution parfaite pour les futurs vols urbains à basse altitude et les déplacements de courte distance, comme pour le tourisme et le transport médical ». Pour rappel, une moto volante venue du futur est d’ores et déjà en vente.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments