Dans le cadre de son plan de relance de 130 milliards d’euros, l’Allemagne a déclaré qu’elle obligerait toutes les stations-service du pays à intégrer des dispositifs permettant le rechargement des voitures électriques. Une mesure visant à supprimer les inquiétudes liées au ravitaillement et ainsi stimuler la demande pour ce type de véhicule.

Augmenter la part de véhicules électriques en Allemagne

Quelques jours après l’annonce du vaste plan de soutien à la filière automobile française, incluant une augmentation du bonus écologique pour l’achat d’un véhicule électrique neuf et une prime de 2 000 euros pour une automobile hybride, l’Allemagne a détaillé sa stratégie visant à stimuler la demande pour les véhicules électriques. En plus de l’obligation pour l’ensemble des stations-service du pays d’assurer leur rechargement, son gouvernement prévoit également de taxer les SUV à moteur thermique, particulièrement polluants, ainsi qu’une prime de 6 000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique neuf.

Le vaste plan de relance du gouvernement allemand prévoit également que 2,5 milliards d’euros soient consacrés à la production de cellules de batterie ainsi qu’aux infrastructures permettant le rechargement des véhicules électriques, secteur que se disputent actuellement les géants de l’énergie, les constructeurs automobiles et les collectivités publiques.

Jusqu’à présent, la demande du public pour les voitures électriques a été freinée par les préoccupations concernant l’autonomie limitée des véhicules et le manque de stations de recharge. En Allemagne, celles-ci n’avaient représenté que 1,8 % des nouvelles immatriculations de voitures particulières en 2019, contre 32 % pour les voitures diesel et 59,2 % pour les véhicules essence. Selon l’agence fédérale allemande de l’automobile, sur les 168 148 nouvelles immatriculations enregistrées en mai dernier, seules 3,3 % concernaient des véhicules électriques.

— Smile Fight / Shutterstock.com

« Dans 97 % des cas, la réticence du public à passer à l’électrique est relative à l’autonomie des véhicules »

Pour de nombreux observateurs et acteurs du secteur, cette large augmentation du nombre de stations de recharge disponibles sur le territoire allemand contribuera largement à l’adoption de cette technologie. « Dans 97 % des cas, la réticence du public à passer à l’électrique est relative à l’autonomie des véhicules. L’initiative allemande pourrait résoudre ce problème, car elle impliquera qu’où vous vous trouviez, il y aura toujours une station-service ouverte », a déclaré Diego Biasi, co-fondateur de la société Quercus Real Assets.

En mars 2020, l’Allemagne recensait 27 730 stations de recharge pour voitures électriques selon le BDEW, association allemande des industries de l’énergie et de l’eau. D’après elle, il faudrait au moins 70 000 stations de recharge standard et 7 000 stations de recharge rapide afin d’atteindre un marché de masse pour ce type de véhicule.

On estime que les performances des véhicules électriques en matière d’autonomie se sont améliorées d’environ 40 % au cours de la dernière décennie, grâce aux améliorations apportées à la conception des batteries et à la chimie des cellules. Une amélioration similaire du rendement énergétique des véhicules thermiques a de son côté entraîné une réduction du nombre de stations essence sur le territoire allemand, passé de 40 640 en 1965 à 14 118 en 2020.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
First Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
First
Invité
First

L’Allemagne a aussi ses contradictions:Son économie basée sur des véhicules polluants et son anti centrales nucléaire mais oui aux thermiques. Quel sera le coût des recharges? Comme aujourd’hui,bien supérieur aux superchargeurs Tesla. Tout le monde n’est pas un génie comme Elon. Il a developpé son reseau là ou il y… Lire la suite »