— Seda Servet / Shutterstock.com

Depuis que la Russie a annoncé que sa campagne de vaccination allait être lancée avec son vaccin local nommé Spoutnik V, nombreux sont ceux qui ont eu des doutes sur la réelle efficacité et la sûreté du vaccin. Les Russes ont notamment été accusés de manque de transparence sur le sujet. Une nouvelle étude a cependant confirmé que le vaccin est effectivement efficace et sûr.

Une efficacité estimée à 91,6 %

Selon les premiers résultats d’une étude publiée dans la revue médicale britannique The Lancet, le vaccin russe Spoutnik V semble sûr et efficace contre le Covid-19. Rappelons que Spoutnik V, basé sur un vecteur viral d’adénovirus, est le premier vaccin enregistré au monde contre le coronavirus. Utilisé depuis plusieurs mois en Russie, ce vaccin est également disponible dans 16 autres pays. Les chercheurs disent que sur la base de leur essai de phase 3, qui a impliqué environ 20 000 personnes en Russie, le vaccin est efficace à environ 91,6 %. Cela signifie que le vaccin russe est tout aussi efficace que les vaccins occidentaux actuellement disponibles.

Ils ont constaté que le vaccin semblait également empêcher le développement des formes graves chez les patients atteints du coronavirus. L’essai clinique a également analysé l’effet du Spoutnik V sur les personnes de plus de 60 ans. Les chercheurs ont constaté que le vaccin était efficace à 91,8 %, sur la base de 2 144 participants. Les chercheurs ont aussi conclu que la stratégie de vaccination en deux parties peut « aider à créer une réponse immunitaire plus puissante ». En effet, cela permettrait de réduire le risque que le corps développe une résistance au vaccin, ce qui réduirait l’efficacité de la deuxième dose.

Si cette nouvelle étude confirme effectivement que le vaccin est efficace et sûr, elle note également que le coronavirus n’a été détecté qu’une fois que des symptômes ont été signalés par les participants. Cela signifie que l’efficacité du vaccin ne couvre que les cas symptomatiques du Covid-19. Ainsi, des recherches supplémentaires sont encore nécessaires pour évaluer l’efficacité du Spoutnik V sur les cas sans symptômes, conclut l’étude. Quoi qu’il en soit, cette étude permet au vaccin russe de rejoindre les rangs des vaccins éprouvés aux côtés de ceux de Pfizer, d’AstraZeneca, de Moderna et de Janssen.

— BaLL LunLa / Shutterstock.com

Une confirmation qui pourrait faire avancer les campagnes de vaccination

Ainsi, cette nouvelle étude publiée dans l’une des revues médicales les plus anciennes et les plus respectées au monde lève enfin le doute de certains membres de la communauté scientifique sur le vaccin russe. « Le développement du vaccin Spoutnik V a été critiqué pour sa précipitation, le fait qu’il ait brûlé des étapes et une absence de transparence. Mais les résultats rapportés ici sont clairs et le principe scientifique de cette vaccination est démontré », ont estimé les professeurs Ian Jones et Polly Roy, deux spécialistes britanniques, dans un commentaire joint à l’étude. « Un autre vaccin peut désormais rejoindre le combat pour réduire l’incidence du Covid-19 », ont-ils ajouté.

À la suite de la confirmation de l’efficacité du vaccin par The Lancet, les régulateurs de la santé au Mexique ont approuvé le vaccin russe pour une utilisation d’urgence, a rapporté Le Monde. De son côté, la Russie s’est engagée à fournir au pays les doses de vaccin nécessaires pour pouvoir vacciner 200 000 personnes au plus tôt. Quels que soient les doutes initiaux sur le Spoutnik V, l’approbation de ce vaccin est la bienvenue dans la mesure où il y a une insuffisance évidente dans la production des doses nécessaires aux campagnes de vaccination. Pour l’instant, la Hongrie est le seul pays de l’Union européenne à avoir donné son accord pour l’usage du vaccin russe, mais d’autres ne devraient pas tarder à aller dans ce sens.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de