— Halfpoint / Shutterstock.com

Emboîtant le pas à Moderna, la société pharmaceutique américaine Pfizer a lancé la première phase des essais cliniques de son vaccin contre le Covid-19 chez des enfants âgés de 6 mois à 11 ans.

Vacciner les enfants pour endiguer la pandémie

Bien qu’ils se révèlent mieux protégés que les adultes des formes sévères du coronavirus, grâce à leur système immunitaire inné s’attaquant au virus beaucoup plus rapidement, les enfants peuvent toutefois développer un mystérieux syndrome post-Covid-19 et sont aujourd’hui considérés par les scientifiques comme des vecteurs de transmission ne devant pas être négligés.

Dans l’optique d’endiguer la pandémie, des essais cliniques sont actuellement menés par plusieurs laboratoires pharmaceutiques sur des enfants et des adolescents.

Ce jeudi, Pfizer a annoncé le démarrage des essais de son vaccin, conçu en partenariat avec la firme BioNTech, sur des enfants âgés de 6 mois à 11 ans. Actuellement menée auprès d’un nombre réduit de sujets, la première phase devrait à terme impliquer 144 enfants, et ce, dans le but d’établir le dosage optimal pour chaque tranche d’âge. Selon le New York Times, les résultats de cet essai sont attendus pour le second semestre 2021, et la vaccination pour les enfants de moins de 12 ans pourrait débuter dès l’année prochaine.

— Dmitrii Pridannikov / Shutterstock.com

Trois dosages étudiés

Trois dosages différents du vaccin Pfizer seront testés au cours de cette phase initiale : 10, 20 et 30 microgrammes par injection (la dose inoculée aux adultes étant de 30 microgrammes). Le composé sera dans un premier temps administré à des enfants âgés de 5 à 11 ans, puis de 2 à 4 ans et enfin de 6 mois à 2 ans.

Une fois la dose appropriée pour chaque tranche d’âge déterminée, Pfizer lancera un essai de phase 2 impliquant cette fois 4 500 enfants, qui consistera à surveiller la réponse immunitaire des sujets au vaccin et à mettre en évidence d’éventuels effets secondaires. Au cours de celui-ci, deux tiers des enfants recevront la véritable injection, et le tiers restant un placebo.

Les sociétés Pfizer et Moderna testent leurs vaccins sur des sujets plus âgés (12 à 15 ans pour la première et 12 à 17 ans pour la seconde) depuis plusieurs mois. L’annonce du démarrage d’essais chez des enfants âgés de 6 mois à 11 ans de Pfizer intervient quelques jours seulement après celle de Moderna. La société Johnson & Johnson prévoit également de tester son composé chez les jeunes enfants et les nourrissons.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de