Le conflit entre l’Ukraine et la Russie remonte à la période de la Seconde Guerre mondiale. Le 22 juin 1941, l’Ukraine entre dans l’histoire en y participant. Durant cette période, l’Union soviétique fut envahie par l’armée allemande, la même époque où le pays soviétique fut libéré par l’Armée rouge en 1944.

Récemment, la Russie a déclaré la guerre à l’Ukraine. Presque un mois s’est écoulé et la situation est loin de se calmer. Bien que des sanctions aient été établies par les Occidentaux envers la Russie, cela ne semble pas affecter le président russe Vladimir Poutine. Au contraire, il est déterminé à mener ce conflit à terme selon son plan.

Jusqu’à présent, près de 1,5 million d’Ukrainiens ont déjà quitté le pays pour se mettre à l’abri de cette invasion. D’autant plus que les grandes villes d’Ukraine sont tombées. Kiev, la capitale ukrainienne, est déjà encerclée par les soldats russes. Avec les villes de Marioupol et Odessa, elles risquent d’être assiégées par les Russes. En ce moment, des combats ont encore lieu aux alentours de la capitale.

Des réfugiés ukrainiens quittent le pays — Yanosh Nemesh / Shutterstock.com

Pourquoi la Russie s’attaque-t-elle à l’Ukraine ?

La Russie est considérée comme un pays très puissant car elle est la plus armée en nucléaire dans le monde. D’ailleurs, la Russie a déjà conquis Tchernobyl, là où a eu lieu le pire accident nucléaire que le monde ait connu. Elle a également pris d’assaut Kharkov, la deuxième plus grande ville d’Ukraine.

Le président Vladimir Poutine affirme que ce sont les pères fondateurs de l’Union soviétique qui ont inventé la République ukrainienne. En 1922, l’URSS a accueilli la République ukrainienne en la dirigeant d’une manière indigne de souveraineté et hors du territoire russe. Vers 1991, l’Ukraine a réclamé son indépendance et l’a obtenue. Depuis, l’Ukraine tente d’échapper à la domination de la Russie. Le président ukrainien affirme que son pays veut supprimer tout lien l’unissant à la Russie et veut réécrire le chapitre de l’histoire en ne faisant plus partie de l’Empire russe.

La Russie s’oppose à la décision de l’Ukraine

L’Ukraine n’est pas seulement un État rattaché à l’URSS. Au fil du temps, elle a connu sa propre histoire avec des changements de religion, de frontières et même de peuple. Elle a subi de nombreuses diversifications géographiques et a créé un tissu complexe d’États multiethniques.

Depuis des générations, les Empires russe et austro-hongrois, la Pologne et la Lituanie ont tous déjà exercé leur juridiction sur l’Ukraine. En 1917, l’Ukraine a revendiqué son indépendance mais la Russie a rapidement repris le contrôle en l’intégrant de nouveau à l’URSS. Actuellement, les dirigeants ukrainiens revendiquent l’indépendance totale.

Kiev en 1917

Quelle est l’origine du conflit ?

Le président Vladimir Poutine a affirmé que l’Ukraine a réclamé son indépendance à plusieurs reprises. Entre 1941 et 1944, l’Ukraine était sous la domination de l’Allemagne et certains soldats ukrainiens se sont retrouvés au côté des nazis. Durant cette époque, les indépendantistes ukrainiens pensaient que les nazis étaient les sauveurs de cette oppression faite par l’Union soviétique. Vladimir Poutine utilise cette partie de l’histoire pour mener le conflit.

Les Ukrainiens ont continué à se battre pour leur indépendance jusqu’en 1922. Malheureusement, elle a été vaincue par la Russie et est devenue la République soviétique d’Ukraine en intégrant officiellement l’Union des républiques socialistes soviétiques.

Les nazis envahissent Kiev pendant la Seconde Guerre mondiale en septembre 1941 — Everett Collection / Shutterstock.com

L’Ukraine donne sa version des faits

De son côté, l’Ukraine évoque des événements de l’histoire qui n’ont pas été mentionnés par la Russie. Parmi cela, elle cite la grande famine « Holodomor ». C’est une période pendant laquelle l’Ukraine a été plongée dans une famine causant d’énormes pertes humaines. Près de 3,9 millions de personnes ont perdu la vie durant cette période, soit 13 % de la population. Cette période de l’année 1930 était sombre pour l’Ukraine. Cette famine a été causée par des dirigeants russes qui ont voulu punir les agriculteurs ukrainiens d’avoir combattu les mandats soviétiques. Elle dénonce aussi la campagne de « russification » de l’Ukraine par l’imposition de sa langue et de sa culture, rapporte Smithsonian Magazine.

une-russie-ukraine
— Andy.LIU / Shutterstock.com

L’Ukraine était prise entre deux

En 1941, l’Ukraine a aussi été envahie par les Allemands. Une partie des peuples ukrainiens, surtout ceux de l’ouest, ont déclaré que c’était une occasion de se libérer de l’emprise de l’URSS. Pourtant, la majorité de la population ne voulait ni être dirigée par les nazis ni par les Russes. Les dirigeants ukrainiens voulaient à tout prix établir un État indépendant. L’Ukraine a tout de même participé à l’Holocauste. De plus, les nazis ont mené la Seconde Guerre mondiale pour piller la Russie, mais la plupart des combats ont eu lieu en Ukraine. L’Holocauste de 1941 à 1943 à l’extérieur de Kiev a causé entre 70 000 et 100 000 pertes humaines.

Bien que l’Ukraine ait participé à l’Holocauste, le président Vladimir Poutine dénonce la collaboration des Ukrainiens avec les nazis pour faire tomber l’Union soviétique.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments