Entre horreur et thriller, Twin Peaks est devenu un phénomène du petit écran grâce au talent de David Lynch

Surtout connu pour ses chefs-d’oeuvre du septième art comme Eraserhead ou The Elephant Man, David Lynch se lance dans la série télévisée en 1990 avec Twin Peaks. Dans cette petite ville qui donne son nom à la série, une jeune femme va être assassinée. Aussi horrible que soit le crime, ce dernier cache en fait toutes les ténèbres qui sévissent à Twin Peaks. Alors que les téléspectateurs découvrent les secrets terrifiants des habitants, les deux saisons mélangent le mystère à l’horreur dans trente épisodes devenus cultes.

 

Pour beaucoup de téléspectateurs du début des années 90, Twin Peaks était la chose la plus excitante vue à la télévision depuis des années. En partant d’un synopsis simple, mais efficace, David Lynch et Mark Frost nous plongent dans une vision sombre et parfois abstraite de cette ville des États-Unis et surtout de ses habitants. Avec des codes qui rappellent les films d’horreur, les personnages parviennent aisément à mettre le spectateur mal à l’aise dans des situations déjantées à la limite du surréalisme. Avec une accroche simpliste, Lynch nous entraîne progressivement, mais sûrement, dans l’antre de l’étrange.

 

cs-twinpeaks-welcome

 

Le générique nous souhaite la bienvenue à Twin Peaks, une petite ville de 5120 habitants (oui, 5120, même si le panneau affiche 51 200) perdue dans les montagnes et les forêts de l’État de Washington (nord-ouest des États-Unis). Au coeur de l’intrigue, le mystère qui englobe la mort de Laura Palmer, une adolescente récemment couronnée reine de sa promotion. Son corps, nu et enroulé dans une bâche en plastique, est retrouvé sur le banc de la rivière qui serpente aux alentours de Twin Peaks. La police n’ayant aucune piste, c’est l’agent Dale Cooper du FBI qui est envoyé sur les lieux pour élucider le mystère.

Étant donné la population réduite de Twin Peaks, tout le monde ou presque se connaît. Et un meurtre aussi horrible que celui-ci concerne donc plus ou moins tout le monde. On apprend peu à peu à connaître Dale Cooper alors qu’il dévore les tartes aux cerises du diner accompagnées de café, plutôt que de s’inquiéter de la situation, et gère l’enquête de façon parfois étrange. Un personnage plein de surprises qui cache sa personnalité derrière le look cintré d’un agent du FBI en costume cravate. Il est le protagoniste de l’histoire même si l’intrigue trouve son origine et gravite autour de Laura Palmer et de son meurtre (à l’instar de Mary Alice dans Desperate Housewives, qui reste « présente » durant toutes les saisons, même après son suicide).

 

cs-twinpeaks-dale

 

Au fur et à mesure que l’enquête progresse et que Dale commence à s’immerger dans l’histoire de la ville, il devient clair que de nombreux habitants cachent quelque chose de mystérieux voire de sinistre. La ville devient un personnage, une entité qui avale tout sur son chemin, caché derrière la façade d’une ville rurale d’un État tranquille. Si le coup du meurtre dans une ville paisible ne date pas de Twin Peaks, son traitement au niveau du scénario, de sa narration et surtout sa direction artistique dénotent clairement avec ce que l’on a pu voir à la télévision avant ou après les deux ans de diffusion de la série.

Un impact incroyable sur les téléspectateurs qui a influencé de nombreux créateurs de séries par la suite, mais aussi d’autres cinéastes et même des concepteurs de jeux vidéo. Takashi Tezuka, directeur des premiers The Legend of Zelda, s’inspirera de la nature surréaliste de la série pour construire l’histoire de Link’s Awakening. Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi, puisque l’on a souvent l’impression d’être dans une réalité alternative, dans un constant état de rêve lorsque l’on regarde Twin Peaks. Des rêves étranges qui prennent racine dans le réel et qui deviennent rapidement des cauchemars lors des moments les plus effrayants de la série.

 

cs-twinpeaks-dale2

 

La meilleure façon d’aborder Twin Peaks est de la voir sans apriori. Ceux qui adorent le style de David Lynch au cinéma ne seront pas dépaysés et avec seulement deux saisons à regarder, rien ne peut retenir qui que ce soit de passer à côté de ce chef-d’oeuvre du petit écran. Presque prophétisée par un personnage de la série, cette dernière revient vingt-cinq ans plus tard à l’écran lorsque Showtime décide de faire revivre Twin Peaks à partir de 2017.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux