Tuvalu
— Romaine W / Shutterstock.com

S’il est de plus en plus fréquent que des gens décident de s’immerger dans le métavers, dans le cas de Tuvalu, c’est le pays tout entier qui va être téléchargé dans le métavers. Cette décision étonnante a notamment été prise face aux conséquences désastreuses du changement climatique sur ce pays.

La nation insulaire de Tuvalu est depuis longtemps connue pour être l’un des pays les plus menacés par le changement climatique. Situé à mi-chemin entre l’Australie et Hawaï, l’archipel de neuf îles, qui abritent 12 000 habitants, est en effet gravement menacé par la montée du niveau des océans. Jusqu’à 40 % de sa capitale est sous l’eau à chaque marée haute. Et selon les estimations les plus sévères, le pays tout entier devrait sombrer entièrement sous l’eau d’ici la fin du siècle.

Face à cette menace grandissante, le pays a décidé de se télécharger dans le métavers. C’est pendant le sommet COP27 que Simon Kofe, le ministre de la Justice, de la Communication et des Affaires étrangères de Tuvalu, a fait cette annonce surprenante. Si Tuvalu ne peut pas être physiquement importé dans le métavers, l’idée est de faire en sorte que le pays continue d’exister – et de préserver numériquement sa richesse naturelle et culturelle – afin de rester un État souverain même si son territoire physique est englouti.

Plus qu’une solution à la disparition de l’archipel, cette annonce est également un moyen pour Tuvalu d’attirer l’attention du monde sur les terribles conséquences du changement climatique. Notons que si le projet aboutit, il s’agira du premier pays à s’implanter dans son entièreté dans le métavers.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments