© INAH

Généralement, les archéologues sont ravis de déterrer des vestiges du passé dans le but de les exposer dans des musées ou de les analyser pour mieux comprendre l’Histoire. Mais ce n’est pas le cas cette fois-ci. En effet, des chercheurs mexicains ont récemment découvert un monument archéologique inhabituel dans la périphérie de Mexico. Toutefois, ce monument sera de nouveau enterré. En voici la raison.

Un tunnel vieux de plusieurs siècles

Des scientifiques ont été contraints d’enterrer une importante découverte archéologique aztèque. Il s’agit d’un tunnel construit il y a des siècles dans le cadre de l’Albarradon de Ecatepec. Il s’agit d’un système de contrôle des crues, des digues et des voies navigables qui a été construit pour protéger la ville historique de Tenochtitlan de la montée des eaux. Pour information, Tenochtitlan est considérée comme étant la capitale de l’Empire aztèque. Cette capitale comportait de nombreux systèmes de barrages pour empêcher les inondations dues aux pluies torrentielles.

Pourtant, les conquérants espagnols, appelés les « conquistadors », n’ont pas immédiatement compris l’ingéniosité de cette infrastructure indigène, rapporte Science Alert. Par conséquent, ils ont détruit ces constructions durant les premières années de la colonisation espagnole.

Les inondations ont vite fait d’inonder la première ville coloniale de Mexico. En conséquence, l’Albarradon de Ecatepec et d’autres systèmes de contrôle des inondations ont fini par être réparés ou construits au début des années 1600.

Les chercheurs vont réenterrer le tunnel pour mieux le protéger

Ce fut en 2019 que des archéologues de l’Institut national d’anthropologie et d’histoire (INAH) ont découvert un tunnel qui a conservé ces anciennes constructions dans l’Albarradon de Ecatepec. Il y avait d’ailleurs une petite porte-tunnel de 8,4 mètres de long représentant une infime partie du monument colossal de l’Albarradon de Ecatepec. En effet, ce dernier s’étend sur 4 kilomètres et a été construit par des milliers de travailleurs indigènes.

Les chercheurs ont aussi découvert 11 symboles dans la structure dont des représentations de bouclier de guerre, de tête d’un oiseau de proie et des gouttes de pluie. Malgré cette iconographie préhispanique, l’architecture globale suggère que les Espagnols ont été en charge de sa conception.

Malgré l’importance de cette découverte, les chercheurs de l’INAH ont déclaré dans un communiqué que le tunnel devra être réenterré afin qu’il ne soit pas endommagé, vandalisé ou pillé. Les chercheurs ont également évoqué un manque de fonds pour construire correctement l’exposition et protéger cette structure remarquable.

Pour aller plus loin, découvrez 10 faits captivants sur les Aztèques.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Jane Marshall Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Jane Marshall
Membre
Jane Marshall

On est TRES LOIN d’égaler les aztèques en intelligence !!!