© Mark Marathon / Wikimedia Commons

Cette année, des centaines d’étranges crevettes à trois yeux ont été aperçues en Arizona, après qu’une averse torrentielle s’est abattue sur le monument national Wupatki, une région désertique de l’Arizona. Les scientifiques pensent que leurs œufs sont restés en sommeil pendant plusieurs décennies.

Une espèce rare à trois yeux

Après des pluies record, des centaines de « crevettes dinosaures » à trois yeux ont surgi en Arizona. Aussi appelées « Triops », les crevettes sont apparues en juillet dernier. Leur présence est si rare que les touristes ont cru qu’il s’agissait de têtards. Lauren Carter, qui travaille dans le parc, s’est rendue sur place pour observer les créatures. Cette dernière pensait que les crapauds, qui vivent dans des terriers pendant la saison sèche, étaient venus à la surface pour pondre leurs œufs.

Cependant, elle s’est vite rendu compte que ces créatures n’avaient aucun lien avec les crapauds. « J’ai ramassé une de ces créatures avec ma main et je l’ai regardée et je me suis dit : Qu’est-ce que c’est ? », a-t-elle déclaré. Comme elle avait déjà travaillé dans le parc de la forêt pétrifiée du nord-est de l’Arizona, elle s’est souvenue des rapports sur l’existence des Triops.

Une durée de vie de 90 jours

Les Triops – signifiant trois yeux en Grec – sont les descendants de crustacés ayant évolué pendant la période dévonienne, c’est-à-dire il y a 419 millions à 359 millions d’années. D’après la Central Michigan University, l’apparence des crevettes dinosaures n’a pas beaucoup changé au fil des siècles. En revanche, leur génome a considérablement évolué.

Après l’éclosion des œufs, les Triops peuvent atteindre jusqu’à 4 centimètres de long. Ils ont une carapace et possèdent trois yeux, dont deux avec des bordures noires et un petit œil situé entre les deux, permettant de détecter la lumière. Les scientifiques expliquent que les mâles et les femelles s’accouplent généralement pour se reproduire. Il s’agit également d’une espèce hermaphrodite, possédant à la fois des organes sexuels mâles et femelles. Enfin, les crevettes dinosaures sont parthénogénétiques, ce qui signifie que les femelles peuvent produire une progéniture à partir d’œufs non fécondés.

Ces créatures ont une durée de vie de 90 jours. Cependant, l’étang n’a pas duré plus de quatre semaines et les oiseaux locaux, qui ont remarqué cette nouvelle source de nourriture, se sont précipités sur les crustacés.

3
COMMENTEZ

avatar
1 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
ChiroKuroTitiJacques VISSAC Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Jacques VISSAC
Invité
Jacques VISSAC

Ils sont vraiment formidables ces scientifiques qui déclarent  » Les scientifiques expliquent que les mâles et les femelles s’accouplent généralement pour se reproduire  » …sans eux où en serions nous !

Titi
Invité
Titi

Il me semble qu’une reproduction peu aussi être asexué… donc la mention et utile dans ce cas la.

ChiroKuro
Invité
ChiroKuro

Il faut surtout lire la suite : « Il s’agit également d’une espèce hermaphrodite, possédant à la fois des organes sexuels mâles et femelles », indiquant qu’en effet ce n’est pas le seul mode de reproduction.