tresor-viking
Image d’illustration — nevio / Shutterstock.com

Des archéologues ont mis au jour une cache contenant plusieurs bijoux millénaires dans un quartier de la ville de Stockholm. Incluant anneaux, perles et pièces de monnaie, ce trésor datant de l’ère viking constitue un témoignage historique précieux.

Anneaux, bagues et perles millénaires

Cette importante trouvaille archéologique a été réalisée par des chercheurs des Musées historiques nationaux de Suède sur le site d’une ancienne colonie de l’ère viking. L’équipe a expliqué avoir mis au jour un petit pot en céramique sous le plancher d’un ancien bâtiment, à l’intérieur duquel se trouvait huit anneaux de cou, une bague, deux perles et deux anneaux de bras. Une pochette en lin contenant 12 pendentifs a également été découverte à proximité.

Les chercheurs pensent que cette colonie a perduré pendant plusieurs centaines d’années, de 400 avant J.-C. jusqu’à la période viking (800-1050). Jusqu’à présent, plus d’une vingtaine de bâtiments ont été mis au jour sur le site, ainsi qu’une série d’autres objets incluant amulettes et pointes de flèches.

L’origine de certaines des pièces de monnaie utilisées pour créer les pendentifs a particulièrement surpris les chercheurs. Certaines provenaient d’Europe (vraisemblablement de régions comme la Bohême, la Bavière et l’Angleterre), tandis que d’autres étaient des dirhams. Selon les archéologues, un tel ensemble de pièces souligne l’envergure des échanges commerciaux avec la Scandinavie durant l’ère viking.

Frappée à Rouen au cours du Xe siècle, l’une des pièces européennes constituait un exemplaire unique, n’étant jusqu’alors connu qu’à travers les illustrations d’un ouvrage datant du XVIIIe siècle.

Une période de conflits

Si les chercheurs ignorent la raison ayant poussé les propriétaires des bijoux à les enfouir sous le plancher de leur habitation, cela aurait été probablement lié aux conflits ayant agité la région. « Les gens avaient tendance à enterrer les objets de valeur pendant les périodes de troubles », souligne l’archéologue Maria Lingström, qui a participé aux fouilles.

Au cours des derniers mois, des trésors datant de l’époque romaine et byzantine, vraisemblablement enterrés dans des conditions similaires, ont été respectivement découverts en Espagne et en Israël.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments