femmes travail
— fizkes / Shutterstock.com

Avez-vous déjà entendu parler de l’expression « Dis-moi qui tu hantes et je te dirai qui tu es ? » Habituellement, on l’utilise pour parler des amis qui ont le même comportement, mais elle s’applique également dans le monde professionnel. Une nouvelle étude a démontré que lorsque deux personnes qui travaillent ensemble sont très engagées dans une conversation, cela conduit à une imitation de leur façon de parler. Les chercheurs ont constaté que les interlocuteurs modifient même leur prononciation pour qu’elles correspondent les unes aux autres.

Comment les chercheurs ont-ils mené cette étude ?

Pour arriver au bout de leurs recherches publiées dans la revue Speech Communications, les scientifiques ont demandé aux participants de résoudre des énigmes dans un environnement de jeu virtuel immersif. Pour être plus précis, ils ont approfondi les expériences qui ont été réalisées en 2018. A cette époque, il a été prouvé que lorsque les locuteurs sont très engagés dans une tâche comme dicter les couleurs d’objets particuliers dans le jeu vidéo Minecraft à un partenaire, ils accentuent les mots différemment par rapport à la simple lecture des couleurs sur un vieil écran d’ordinateur.

Ainsi, dans la nouvelle étude, les chercheurs ont divisé 52 locuteurs natifs anglais en deux groupes : Talker A et Talker B. Les locuteurs devaient réaliser une série de tâches ensemble. Par exemple, Talker A devait aider son partenaire Talker B, qui se trouvait dans une pièce adjacente, à naviguer dans une scène Minecraft colorée en utilisant des mots cibles disposés dans le labyrinthe virtuel que les deux participants pouvaient voir sur leurs écrans respectifs. Une des tâches demandait également à Talker A de lire à haute voix des couleurs sur son écran à Talker B, qui sélectionnait ensuite les bons mots sur son écran.

femme travail
— DimaBerlin / Shutterstock.com

Les résultats de l’étude

Au cours de l’expérience, les scientifiques ont remarqué que plus la tâche était engageante, plus il y avait une convergence dans le discours du Talker A et du Talker B. En effet, dans ce contexte, les locuteurs de l’expérience étaient plus susceptibles d’adapter leurs discours aux sons de leur partenaire lorsque leur attention était plus investie dans un jeu.

Les scientifiques ont alors conclu que la convergence phonétique pourrait être un moyen pour les humains de créer une synergie les uns avec les autres et de réduire les risques d’incompréhension.

Par ailleurs, cette étude n’a été réalisée que sur des Anglais natifs et sur certaines caractéristiques acoustiques de la parole. De plus, elle n’a été menée que sur une petite poignée de locuteurs. Ce qui signifie qu’il faut effectuer une autre étude pour avoir plus de réponses sur le sujet.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments