3. L’orteil de Morton

Une personne qui a l’orteil de Morton a le gros orteil plus court que le second orteil. C’est un trait très courant, et selon une étude menée en 2010, environ 40 % des humains présentent ce trait. La condition doit son nom au chirurgien orthopédiste américain Dudley Joy Morton, qui la décrivait à l’origine comme faisant partie du syndrome de Morton.

Mieux connu dans la langue française comme étant le pied grec, avoir le second orteil plus long que le premier est un trait génétique presque inoffensif. Presque, dans la mesure où les personnes ayant un orteil de Morton ont tendance à avoir des callosités aux pieds ou à souffrir au niveau de la voûte plantaire.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
victor Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
victor
Invité
victor

Absolument tout est héréditaire (chez l’homme et tous les autres animaux), rien n’apparaît par magie d’une génération à l’autre.