— Top_CNX/ Shutterstock.com

L’administration Trump menaçait de bannir TikTok et WeChat suite à des accusations d’espionnage. TikTok aurait dû être interdite aux USA depuis hier, cependant un compromis semble avoir été trouvé.

TikTok et WeChat échappent de peu à l’interdiction aux USA

L’application de messagerie WeChat et l’application de partage de vidéos TikTok auraient dû être bannies des États-Unis depuis hier. Pour rappel, les deux applications, appartenant respectivement aux deux géants chinois ByteDance et Tencent, sont dans le collimateur de Donald Trump depuis quelques mois. Trump et son administration accusent notamment la Chine de se servir de ces applications afin de collecter les données personnelles des citoyens américains.

En ce qui concerne TikTok, une issue serait ouverte pour une reprise complète des activités de l’application aux États-Unis. En effet, il est encore possible qu’une entreprise américaine puisse acquérir le contrôle des opérations américaines de l’application. Parmi les candidats en lice pour cette acquisition, Oracle et Walmart sont actuellement en pourparlers avec ByteDance, a rapporté CNBC. Un accord approuvé par Donald Trump, permettant à l’application de rester aux USA.

Un accord avec Oracle et Walmart

Ce nouvel accord n’est cependant pas un rachat mais Oracle et Walmart contrôleront 20 % du capital du réseau social : Oracle obtiendrait 12,5 % de TikTok Global et Walmart 7,5 %. Cet accord doit cependant encore être approuvé par la Chine. Le Journal du Geek rapporte qu’Oracle pourrait avoir un « accès complet » à TikTok pour savoir si la Chine se sert réellement de l’application pour collecter des données.

Pour WeChat, l’application a été sauvée par la justice. En effet, une juge fédérale a estimé que l’interdiction de l’application allait à l’encontre de la liberté d’expression, indiquant que les preuves de menace pour la sécurité américaine ne sont pas suffisantes. Affaire à suivre donc.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de