― XanderSt / Shutterstock.com

TikTok est l’enjeu d’une cyber-guerre entre les États-Unis et la Chine. Donald Trump souhaite interdire le réseau social, pourtant très prisé des jeunes, sur son territoire, invoquant les dangers de la potentielle collecte de données des utilisateurs au Parti communiste chinois. Microsoft envisage de racheter la partie américaine du réseau.

TikTok va-t-il être racheté par Microsoft ? Des discussions sont en cours pour un éventuel rachat des activités américaines du réseau social. C’est en tout cas ce qu’évoque le géant américain dans un communiqué de presse. Son PDG, Satya Nadella, a eu une discussion avec le président Donald Trump sur le sujet. Ce dernier s’était prononcé pour une interdiction de TikTok sur le sol américain.

Samedi, les discussions étaient au point mort entre Microsoft et TikTok, selon le Wall Street Journal (WSJ), notamment car le président Trump est opposé à l’idée d’un rachat. Les discussions devraient se poursuivre dans les jours à venir entre Microsoft, la Maison-Blanche et ByteDance, la maison mère chinoise de TikTok.

L’administration américaine a depuis longtemps critiqué le réseau social. Le secrétaire d’État Mike Pompeo avait invité les Américains à ne pas télécharger l’application « sauf s’ils souhaitent que leurs informations privées soient détenues par le Parti communiste chinois ». TikTok insiste sur le fait que les données collectées sont stockées sur des serveurs aux États-Unis, mais les conditions d’utilisation prévoient que le réseau social puisse partager des données avec sa maison mère, ses filiales ou d’autres entreprises affiliées. Pour la Chine, les motivations de Donald Trump sont plutôt liées au fait que ce dernier n’accepterait pas que la Chine soit leader sur ce point-là. De même, il est connu que Donald Trump n’apprécie pas les tiktokeurs, ces derniers ayant notamment réussi à saboter son meeting de campagne à Tulsa, en achetant la moitié des places pour ne pas y aller.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de