― XanderSt / Shutterstock.com

Après l’Inde, les États-Unis ? Le président Trump, peu après son secrétaire d’État Mike Pompeo, envisage d’interdire le réseau social chinois aux États-Unis. Toutefois, les raisons de cette possible interdiction ne sont pas les mêmes entre les 2 hommes.

Dans une interview mardi dernier, le président américain Donald Trump a affirmé la possibilité d’interdire Tik Tok aux États-Unis. Il confirme ainsi une déclaration du secrétaire d’État (équivalent du ministre des Affaires étrangères), Mike Pompeo. Ce dernier affirmait à Fox News que le réseau social, très prisé des adolescents du monde entier, posait de graves problèmes concernant la protection de la vie privée, et présentait des menaces regardant la sécurité nationale.

« C’est un business important », affirme le président Trump. « Ce qui s’est passé en Chine avec le virus, ce qu’ils ont fait à ce pays et au reste du monde, est honteux. » En mars, il défendait l’idée de parler de « virus chinois », et les accusations de l’un vis-à-vis de l’autre pays avaient ravivé les tensions.

Mike Pompeo, de son côté, avait envisagé son interdiction pour des motifs sécuritaires. Il avait invité les utilisateurs américains à ne pas télécharger l’application « sauf s’ils souhaitent que leurs informations privées soient détenues par le Parti communiste chinois ». Tok Tok a déjà été interdit en Inde suite à des tensions ravivées entre les 2 pays pour des questions militaires, et des questions autour de la sécurité font l’objet de vastes interrogations.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de