― Michal Ludwiczak / Shutterstock.com

Le Royaume-Uni a officiellement supprimé la taxe sur les protections hygiéniques. Il s’agit de l’un des premiers effets du Brexit. Cette décision arrive en effet tout juste quelques jours après la sortie officielle du pays de l’Union européenne. Auparavant, une directive européenne rendait impossible sa mise en vigueur.

Le Royaume-Uni souhaitait supprimer la TVA sur les tampons et les serviettes hygiéniques depuis 2015. Cependant, le pays était tenu par les lois de l’Union européenne qui imposaient une taxe de 5 % minimum sur les produits hygiéniques. Après le Brexit, c’est donc non sans fierté que le ministre des Finances Rishi Sunak a annoncé la nouvelle dans un communiqué. « Je suis fier que nous tenions aujourd’hui notre promesse de supprimer la taxe sur les tampons. Les produits hygiéniques sont essentiels, il est donc normal de ne pas facturer la TVA », a-t-il déclaré.

Le ministère des Finances estime que la suppression de cette taxe fera économiser environ 40 livres, soit environ 45 euros, à chaque femme au cours de sa vie. C’est une grande victoire pour les défenseurs des droits des femmes. « Le chemin a été long pour en arriver là, mais la taxe sexiste qui a vu les produits hygiéniques classés comme des articles de luxe, non essentiels, peut enfin être reléguée dans les livres d’histoire », a déclaré Felicia Willow, directrice générale de la Fawcett Society, une société de défense des droits des femmes.

Il est à noter que depuis un an, des protections hygiéniques sont distribuées à la gent féminine dans les écoles, les universités publiques et les hôpitaux publics du Royaume-Uni. En Écosse, il existe même une loi qui permet aux femmes de bénéficier de protections hygiéniques gratuitement.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de