Dans le règne animal, attirer les faveurs du sexe opposé peut passer par des chants, des parades nuptiales ou même des présents. Toutefois, chez les suricates, ce rituel possède une particularité insolite. Pour pouvoir se reproduire avec le mâle dominant, les femelles n’hésitent pas à adopter un régime plus copieux tout en étant en compétition avec les autres membres du groupe.

 

UN COMPORTEMENT LIÉ AU MODE DE VIE DES SURICATES

Pour comprendre pourquoi les femelles suricates mangent davantage pour mieux séduire, il faut se pencher sur le mode de vie de ce mammifère africain. Vivant en groupe, une « famille » de suricates comporte une cinquantaine d’individus. Comme dans une famille, on trouve un mâle et une femelle dominants, seuls membres du groupe autorisés à se reproduire.

Les autres membres (jeunes ou étrangers intégrés au groupe) s’occupent de la famille en chassant, en assurant la défense des autres et en s’occupant des petits. La place de femelle dominante est donc très convoitée.

 

GROSSIR POUR DEVENIR LA FEMELLE DOMINANTE ?

Une « file d’attente de reproduction » existe donc au sein d’un même groupe de suricates. Dès que la femelle dominante décède ou est évincée, une compétition féroce entre les autres femelles s’engage. Qu’elles soient jeunes ou plus anciennes, toutes adoptent un régime plus riche, ce qui accélère notamment la croissance des plus jeunes.

Elles s’alimentent davantage car une femelle bien nourrie est plus apte à avoir de grandes portées en bonne santé. Si en théorie, c’est celle qui occupe le haut de la file de devenir la nouvelle compagne du mâle dominant, il n’est pas rare de voir d’autres femelles voler cette place.

 

UNE COMPÉTITION PERMANENTE

Si cette attitude se développe notamment quand le mâle cherche une nouvelle conquête, le régime des femelles suricates continue une fois qu’il a choisi une prétendante. La « file d’attente de reproduction » est toujours présente et si jamais la femelle choisie n’est pas assez bien, elle peut être évincée par les autres femelles.

Celles-ci qui se disputeront alors une nouvelle fois les faveurs du mâle. Les femelles suricates doivent toutefois faire attention à ne pas trop prendre de poids car cela réduit leurs chances de fuite et donc de survie face aux prédateurs.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de