― Dwight Smith / Shutterstock.com

À travers un communiqué, la SPA s’adresse au gouvernement en demandant l’interdiction de la vente d’animaux en animalerie. L’association demande un encadrement plus strict des annonces en ligne.

La SPA lance une nouvelle campagne : #StopAnimalObjet

Intitulée « Animal-Objet », la nouvelle pétition de la SPA s’attaque à la vente d’animaux en animalerie comme dans de simples annonces en ligne. Dans le communiqué publié sur le site de l’association, on découvre une vidéo YouTube qui dénonce « les dérives du business des animaux domestiques » avec pour objectif de « mettre un terme au marché de la souffrance ».

En effet, la Société protectrice des animaux dénonce ce moyen de vente qui incite à l’achat déresponsabilisé et compulsif qui se solde souvent par un abandon. Sur les 225 000 animaux recueillis par la SPA depuis 2015, « beaucoup d’entre eux, considérés comme une vulgaire marchandise, sont issus d’élevages illégaux et subissent des privations et des maltraitances qui menacent leur santé et leur développement ».

Ce que demande l’association

La SPA précise que « chaque année, plus de 14 000 enquêtes » sur des affaires de maltraitance animale dans les trafics sont effectuées. Plus de 50 000 chiens sont victimes du trafic illégal « dans des conditions de reproduction et de transport déplorables ».

C’est pourquoi, l’association demande au gouvernement :

  • L’interdiction de la création ou la cession de tout établissement commercial de vente de chiens et de chats ;
  • La vente d’animaux en dehors de l’activité d’élevage dont ils sont issus ;
  • Réserver les annonces en ligne aux seuls éleveurs et professionnels agréés.

Par ailleurs, la SPA lance une pétition en plus de la campagne de sensibilisation. L’objectif est d’atteindre 100 000 signatures.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de