11 magnifiques photographies de Saturne et de ses satellites capturées par la sonde Cassini

Cassini se désintégrera le 15 septembre 2017. Cette sonde spatiale, partie en octobre 1997 de notre belle planète Terre, avait pour but d’étudier la planète Saturne. Elle a débuté sa mission dans le système saturnien en 2004, lui laissant 13 ans d’analyse très utiles pour nos chercheurs. Mais c’est bientôt terminé. Et pour fêter cette mission réussie, l’engin nous a offert tout un tas de photos sublimes mettant en exergue notre bel espace.

La sonde Cassini a révolutionné les connaissances sur Saturne. Envoyée par la NASA, Cassini demeure la plus grosse sonde spatiale jamais lancée, avec un poids de 5 853 kilogrammes. Idéal pour célébrer le nom de Dominique Cassini, un astronome qui a vécu de 1625 à 1712 et qui a découvert grâce à ses études certaines des principales lunes de la planète géantes (Rhé, Téthys, Japet, Dioné)… Alors que la mission a été couronnée de succès pendant 20 ans, c’est dans un final spectaculaire que tout ceci se terminera : le 15 septembre, la sonde va plonger dans les anneaux de Saturne pour livrer un dernier baroud d’honneur, celui de données précieuses et symboliques. Durant deux décennies, la sonde a pu émettre des photographies stupéfiantes. Ainsi, pour lui rendre hommage, la NASA a publié les images transmises pour le plus grand bonheur de nos yeux.

L’été nordique de Saturne

NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute

Alors que Saturne entrait dans son solstice d’été, Cassini a photographié les environs de la planète géante. La lumière du soleil, plus puissante, produit de la brume qui floute les anneaux de Saturne. Magnifique, cette photo est unique en son genre.

Les anneaux de Saturne

NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute

Faits de morceaux de glace tantôt minuscules tantôt énormes, les anneaux de Saturne ne mesurent « que » 10 mètres d’épaisseur. Grâce à Cassini, toutes ces données ont pu être transmises afin de permettre aux scientifiques d’analyser la composition de ces anneaux. Cette photo, spectaculaire, a été prise à 1,2 millions de kilomètres d’altitude, au-dessus de la planète.

La lune Encelade

NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute

Cassini étudiait Saturne, mais aussi ce qui l’environnait. La 6e plus grande lune de la planète, Encelade, était considérée comme glacée. Mais encore une fois, les données de la sonde furent surprenantes : des geysers, présents au pôle sud, pourraient chauffer tout le corps céleste. Cassini a d’ailleurs prouvé que les jets de ces geysers expulsaient tout ce qu’il fallait pour rendre la lune habitable (de l’hydrogène, de l’eau, des molécules organiques…).


La culture contribue 7 fois plus au PIB français que l’industrie automobile

— @DailyGeekShow