— ToKa74 / Shutterstock.com

La pandémie de coronavirus qui ravage actuellement le monde suscite des inquiétudes de jour en jour. Avec les médecins au front de guerre, les gouvernements tentant de contenir la maladie et les médias qui font de leur mieux pour traquer les fausses informations, les citoyens ont eux aussi leur rôle à jouer. Notamment, en respectant les consignes de confinement et les mesures de précaution comme le port des masques de protection.

Plusieurs alternatives explorées

Justement, sur ce dernier point, Futura Santé rapporte que dans la plupart des pays du monde, les masques de protection commencent à manquer. Les causes en seraient que, d’une part, la capacité de production des masques en Chine a été grandement réduite en raison de la propagation du Covid-19 et que, d’autre part, les masques ne sont efficaces que pendant quelques heures d’utilisation après quoi, ils doivent être remplacés. En d’autres mots, pour une protection optimale, il faudrait avoir plusieurs masques chez soi. Mais avec la pénurie qui pèse, les scientifiques ont cherché d’autres solutions que le remplacement systématique des masques : le recyclage.

Le Centre nationale de la recherche scientifique (CNRS) et l’institut de recherche CEA ont ainsi instauré un consortium interdisciplinaire pour trouver le moyen de désinfecter les masques afin de pouvoir les réutiliser. Le professeur en santé publique et praticien hospitalier, Philippe Cinquin, a expliqué au Journal du CNRS que les chercheurs ont examiné plusieurs pistes telles que l’irradiation par rayons gamma en utilisant des photons de très haute énergie.

Pour ce faire, les chercheurs ont collecté des masques usagés, effectué des essais d’irradiation, mené des travaux sur les conséquences de cette irradiation sur les composants du masque et testé l’efficacité de cette méthode sur la désinfection des bactéries présentes sur les masques. Néanmoins, l’étude des chercheurs a montré que bien que cette technique fonctionne efficacement sur les masques chirurgicaux, elle risque de nuire aux performances des masques FFP2.

Malgré tout, les chercheurs ont aussi exploré d’autres solutions pour éliminer les résidus organiques dans lesquels les agents pathogènes pourraient se cacher. Ils se sont ainsi penchés sur l’hypothèse d’une stérilisation bêta avec des faisceaux d’électrons, le traitement à l’oxyde d’éthylène, le passage en autoclave à 121 °C durant 50 minutes, le lavage au détergent à 60 ou 95 °C ou encore le chauffage à 70 °C en chaleur sèche ou dans l’eau.

Le nettoyage des masques par alcool et eau de Javel prohibé

Bien que la chaleur sèche à 70 °C se soit avérée efficace contre la charge virale sur les masques chirurgicaux et les masques FFP2, les scientifiques ne semblent pas encore être d’accord sur une solution universelle.

Néanmoins, une étude publiée par l’Institut national néerlandais a révélé que les masques FFP2 pouvaient être réutilisés à trois reprises s’ils sont au préalable décontaminés avec du peroxyde d’hydrogène. Par ailleurs, des chercheurs américains ont lancé une plateforme, N95decon.org, sur laquelle les internautes pourront trouver ce qu’il y a à savoir sur les masques N95 ou FFP2.

Par exemple, les chercheurs ont récemment conseillé de ne pas utiliser d’alcools de type éthanol ou encore de l’eau de Javel sur les masques car cela détériorerait les propriétés de filtration des masques de protection. D’autant plus que les personnes qui nettoient leur masque avec de l’eau de Javel pourraient s’exposer à des effets indésirables dus aux résidus qui pourraient rester sur les masques.

3
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
LévyFirstGérard Verroust Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Gérard Verroust
Invité
Gérard Verroust

10 minutes dans une cocotte minute à 100°C

First
Invité
First

Passer un kleenex inbibé d’alcool à bruler sur la surface externe du masque puis aux UV pendant 15mns.
Laver un masque le détruit comme tout media filtrant.