L’église Saint-Georges en République tchèque — unverdorben jr / Shutterstock.com

Les fantômes de l’église Saint-Georges, République tchèque

Traditionnellement drapés de blanc et pieusement recueillis, les fantômes de plâtre de l’église Saint-Georges donnent tout simplement froid dans le dos. Représentant les fidèles qui venaient prier sur ses bancs avant que son plafond et une partie de son toit ne s’effondrent sur une cérémonie de funérailles en 1968, ces 32 œuvres d’art sont considérées comme les âmes errantes des victimes du drame. Depuis cette catastrophe perçue comme un présage de mauvais augure, les habitants du village de Lukova ne se sont plus jamais aventurés à l’intérieur de leur église. Mais en 2014, l’apparition de ces surprenantes statues sur les bancs et autour de la nef commence à attirer les touristes et à lui donner un regain de vie.

Oeuvres de l’artiste tchèque Jakub Hadrava, ces sculptures insolites sont devenues les nouveaux fidèles de cette église du XIVe siècle située dans la région de Bohême, au nord-ouest de la République tchèque. Délabrée, dépouillée de ses objets de valeur et abandonnée de ses paroissiens, l’église survit aujourd’hui grâce aux droits d’entrée des visites laissés à la discrétion des touristes. Ce lieu de culte fait dorénavant partie des lieux que l’on dit hantés. Aurez-vous le courage d’aller vous asseoir aux côtés de ses revenants ?

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de