Le temps que nous passons à dormir est un enjeu de santé publique. Selon un rapport publié en 2019 par les experts de Santé publique France, “une proportion élevée de Français” dort moins de six heures par nuit, ce qui peut mettre en danger leur santé et favoriser le développement de maladies chroniques.   

Longtemps associée à la mollesse et à la paresse, la fatigue des employés est désormais mieux prise en compte par les entreprises, qui comprennent aujourd’hui qu’un bon sommeil est primordial pour améliorer la productivité du travailleur, ce qui rompt avec l’idéologie productiviste développée les dernières décennies. Certaines entreprises comme Renault ou Adidas commencent à développer des espaces de sieste destinés aux employés les plus fatigués, et la start-up Nap&Up s’est même spécialisée dans l’installation de micro-igloos individuels au sein des entreprises. Ces igloos permettent de faire des siestes, ce qui correspond tout à fait à la devise de cette entreprise, “in sieste we trust”.  

La sieste a en effet de nombreuses vertus, pourtant négligées pendant de nombreuses années. En premier lieu, elle permet de rattraper une partie du sommeil perdu pendant la nuit et d’éviter les désagréments de la fatigue comme le stress, le manque de concentration ou encore les sautes d’humeur. Mais elle permettrait également d’améliorer la mémoire et de consolider les apprentissages. Selon Eric Mullens, directeur du laboratoire du sommeil à Albi, la durée idéale d’une sieste pour un adulte doit être comprise entre 10 à 20 mn, entre 13h et 15h.

La sieste est donc loin d’être néfaste à la productivité de l’employé, puisque ses effets sont bénéfiques et ne font qu’améliorer la productivité de celui-ci. Nous savons maintenant ce qu’il nous reste à faire…

— Stock-Asso / Shutterstock.com

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de