— tommaso79 / Shutterstock.com

La proposition de la sénatrice PS Laurence Rossignol, d’étendre temporairement de deux semaines la durée d’interruption volontaire de grossesse (IVG) le temps de sortir de cette pandémie, a essuyé une majorité de « Non » lors des votes au Sénat.

L’initiative de Laurence Rossignol est ainsi « non adoptée ». C’est dans la soirée du jeudi 28 mai que le Sénat a rejeté la proposition de l’ex-ministre PS Laurence Rossignol de prolonger le délai légal d’IVG à la fin de la 14e semaine de grossesse. Les débats ont pourtant été intenses et la proposition était à seulement 13 voix d’être adoptée.

La proposition a effectivement recueilli 143 votes en sa faveur dont ceux des groupes PS, du groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Ecologiste (CRCE) mais aussi de la majorité du Rassemblement démocratique et social européen (RDSE) à majorité radicale ainsi que de la moitié des centristes.

Malheureusement, les votes contre cette proposition ont été plus nombreux. Ils ont été 156 à rejeter la proposition, venant principalement des Républicains et des Indépendants tandis que le groupe de La République en marche (LaRem) s’est majoritairement abstenu.

Selon LCI, Laurence Rossignol dénonce « une petite combine de procédure mise au point par le groupe LR et le gouvernement pour s’opposer à une avancée très attendue ». Elle a pourtant plaidé dans l’hémicycle : « C’est une demande des médecins, n’obligeons pas les médecins à se mettre hors la loi pour défendre la détresse des femmes. C’est un amendement qui est totalement circonscrit sur la période de la crise sanitaire, plus de trois mois. La crise sanitaire avait eu un effet délétère sur l’accès à l’IVG et les grossesses non désirées. »

Néanmoins, Muriel Jourda, la rapporteuse LR de la commission des Lois, a objecté que : « Cette décision doit se prendre, si elle se prend, dans le cadre d’un débat démocratique digne de ce nom. »

C’est ainsi sur Twitter que Laurence Rossignol a remercié les sénateurs et sénatrices qui ont voté en faveur de sa proposition mais a déploré l’issue du vote.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de