Ces selfies géants dénoncent le culte de l’apparence qui s’empare des réseaux sociaux

Se montrer, s’afficher, s’exposer… L’image de soi a pris une place tellement prépondérante dans notre société que cet artiste, répondant au nom de Matthew Mohr, a décidé de transformer nos selfies en véritable sculpture en 3D. Impressionnant… mais angoissant.

Intitulée As We Are, l’oeuvre de Matthew Mohr est ahurissante. Grâce à ses 29 caméras, synchronisées entre elles, le dispositif de l’artiste américain prend en photo les visiteurs et affichent ensuite leurs visages sur les écrans incurvés de cette immense structure de 4 mètres de hauteur.

Sur le site internet de Matthew Mohr, on peut lire : « Cette oeuvre met en relation le soi, et la représentation de soi. […] Le but est d’amuser les spectateurs, mais aussi de les faire réfléchir quant au phénomène des réseaux sociaux et au dynamisme de l’art. ».

L’artiste ajoute également : « ‘As We Are’ analyse la façon dont la représentation de soi a évolué, en la confrontant avec l’idée de soi, et avec ce que l’on attend de la perception des gens ». L’oeuvre est pour l’instant exposée au Colombus Convention Center dans l’Ohio, aux États-Unis. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller consulter le site internet de Matthew Mohr, mais également sa page Instagram.


La culture contribue 7 fois plus au PIB français que l’industrie automobile

— @DailyGeekShow