Ces selfies géants dénoncent le culte de l’apparence qui s’empare des réseaux sociaux

Se montrer, s’afficher, s’exposer… L’image de soi a pris une place tellement prépondérante dans notre société que cet artiste, répondant au nom de Matthew Mohr, a décidé de transformer nos selfies en véritable sculpture en 3D. Impressionnant… mais angoissant.

Intitulée As We Are, l’oeuvre de Matthew Mohr est ahurissante. Grâce à ses 29 caméras, synchronisées entre elles, le dispositif de l’artiste américain prend en photo les visiteurs et affichent ensuite leurs visages sur les écrans incurvés de cette immense structure de 4 mètres de hauteur.

Sur le site internet de Matthew Mohr, on peut lire : « Cette oeuvre met en relation le soi, et la représentation de soi. […] Le but est d’amuser les spectateurs, mais aussi de les faire réfléchir quant au phénomène des réseaux sociaux et au dynamisme de l’art. ».

L’artiste ajoute également : « ‘As We Are’ analyse la façon dont la représentation de soi a évolué, en la confrontant avec l’idée de soi, et avec ce que l’on attend de la perception des gens ». L’oeuvre est pour l’instant exposée au Colombus Convention Center dans l’Ohio, aux États-Unis. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller consulter le site internet de Matthew Mohr, mais également sa page Instagram.


L’Abbé Pierre avait lancé son appel pour les SDF en 1954. L’interdiction des expulsions en hiver ne sera votée qu’en 1978

— @DailyGeekShow