Des chercheurs ont découvert une piste prometteuse pour ralentir la sclérose en plaques

La sclérose en plaques est une terrible maladie qui attaque le système nerveux central. Une équipe de chercheurs français a mis au point une nouvelle méthode permettant, pour la première fois, d’en ralentir la progression grâce à un anticorps.

UN NOUVEL ANTICORPS

Une équipe de chercheurs normands a mis au point un anticorps capable de stopper la dégénérescence, tandis que les précédents traitements se limitaient à une amélioration des conditions de vie en réduisant les poussées.

C’est à la myéline que les chercheurs se sont intéressés, une gaine qui entoure naturellement les neurones de notre cerveau et permettent de les isoler du courant électrique. C’est précisément cette gaine que la sclérose en plaques détruit entrainant de graves dommages.

UNE DÉCOUVERTE PLUS QU’ENCOURAGEANTE

Pour l’expérience, les chercheurs ont étudié des cerveaux de souris atteintes par la maladie et ont étudié les cellules immunitaires à l’intérieur des vaisseaux sanguins. Une observation qui leur a permis de découvrir que les globules blancs des individus malades parviennent à franchir les vaisseaux sanguins pour s’attaquer à la fameuse myéline. Les chercheurs ont alors mis au point un anticorps pour bloquer le passage des globules blancs.

Cette découverte est plus qu’encourageante lorsqu’on sait que les traitements actuels permettent simplement d’atténuer les réactions. Ces tests ont été faits sur des souris. La prochaine étape consistera en des essais cliniques sur l’Homme. Ils sont actuellement en attente de financements suffisants.


La plupart des rues au Japon n’ont pas de nom ni de numéro

— @DailyGeekShow