droit avortement

La décision historique Roe contre Wade vient d’être annulée. De ce fait, chaque État peut décider s’il considère l’avortement comme légal ou illégal. En effet, plusieurs États ont déjà pris leurs décisions. Un tiers des Américains souhaitent encore avoir le droit d’avorter. Dès le départ de Donald Trump, six juges ont été au pouvoir. Et ces derniers ont tous décidé de voter contre Roe. Toutefois, il est à noter que cette décision ne va pas seulement à l’encontre du public, elle va également à l’encontre des recommandations de la science.

Les mythes sur l’avortement

Les études menées par le Dr Vincent Rue indiquent que l’avortement serait mauvais pour les femmes. Le danger concerne surtout le PAS ou le syndrome post-avortement. Toutefois, d’autres chercheurs ont mené leurs propres analyses. Au Danemark par exemple, des études de santé psychologique ont été réalisées sur 365 550 femmes. On pouvait compter parmi ces dernières 84 620 femmes ayant avorté. Les résultats des études ont montré qu’aucune d’entre elles ne présentait de troubles psychologiques ni de troubles de santé physique.

Au fur et à mesure que les études montraient le même résultat, les chercheurs ont affirmé que « les politiques basées sur l’idée que l’avortement nuit à la santé mentale des femmes peuvent être mal informées ». Toutefois, des effets négatifs sont présentés aux femmes lorsqu’elles refusent l’avortement. Ces dernières peuvent plus tard faire face à des problèmes sociaux, économiques et sanitaires.

droit avortement
― Rena Schild / Shutterstock.com

Les avis sur l’avortement

D’après d’autres études menées, l’avortement est 14 fois plus sûr que l’accouchement et 4 fois plus sûr que la coloscopie. D’ailleurs, même si les femmes ne peuvent pas se faire avorter légalement, elles chercheront toujours d’autres moyens pour que ce soit possible. En d’autres termes, il se peut que le taux d’avortement ne diminue jamais. Il sera même plus élevé pour les régions où l’accès à l’avortement est interdit. D’après les sondages, 85 % des Américains pensent que l’avortement doit être légal. Cela parce que d’après eux, les femmes doivent avoir le droit de prendre leurs propres décisions.

Toutefois, l’application d’une loi fédérale sur l’avortement risque de ne pas arriver de sitôt. D’ailleurs, 26 États américains sont susceptibles d’interdire l’avortement dans la mesure du possible. Les femmes pratiquant l’avortement peuvent être passibles de sanctions. Malgré cela, cette décision n’empêchera pas les femmes de se rendre dans d’autres États où l’avortement est légal.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments