— Aleksandr Kukharskiy / Shutterstock.com

Récemment, une tempête géomagnétique a frôlé la Terre et cela n’a pas été sans conséquence. En effet, ce phénomène a eu un impact important sur la société SpaceX d’Elon Musk. L’entreprise a perdu 40 de ses satellites Starlink à cause de cette tempête géomagnétique.

Le soleil a hiberné, mais il se réveille, et il est probable que de plus en plus de satellites seront endommagés ou détruits par ce phénomène au cours des prochaines années. D’ailleurs, la société SpaceX en a déjà fait l’expérience puisque l’entreprise d’Elon Musk a perdu pas moins de 40 de ses satellites Starlink après la tempête solaire qui s’est produite le 3 février dernier. L’entreprise a expliqué que ces satellites – qui avaient été lancés la veille de la tempête – ne pourront pas entrer en orbite et finiront donc par s’écraser sur Terre.

« L’analyse préliminaire montre que la traînée accrue à basse altitude a empêché les satellites de quitter le mode sans échec pour commencer les manœuvres de montée en orbite, et jusqu’à 40 des satellites rentreront ou sont déjà rentrés dans l’atmosphère terrestre », a expliqué SpaceX dans un communiqué. Heureusement, ces satellites ont été conçus pour se désintégrer lorsqu’ils rentrent dans l’atmosphère terrestre. Autrement dit, leur chute sera sans danger, et ne devrait pas non plus générer trop de débris. Par ailleurs, l’entreprise a également tenu à faire savoir qu’aucun de ses autres satellites déjà en orbite ne semble avoir été affecté par la tempête géomagnétique.

En guise de rappel, une tempête géomagnétique est une perturbation temporaire de la magnétosphère terrestre causée par une onde de choc entre le vent solaire et le champ magnétique terrestre.  

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Vilain Rosette
Vilain Rosette
3 mois

Ils pensent en savoir plus que le créateur !!!!. Les humains ne font que des catastrophes.

Sof88
Sof88
3 mois

40 satellites envoyés en une journée.. on ne pourra bientôt plus qu’observer des satellites à la place des étoiles