Synthétique ou naturel : avez-vous choisi le meilleur sapin pour l’environnement ?

Depuis des années, le sapin de Noël est un incontournable dans les foyers français. Alors que la tendance est à la protection de la planète, le Daily Geek Show se pose une question essentielle : les sapins synthétiques sont-ils plus bénéfiques pour l’environnement que les sapins naturels ? 

 

Le sapin artificiel mis en cause

Si, pour la majorité d’entre nous, les sapins artificiels représentent la solution pour limiter l’impact environnemental de l’Homme, il semblerait que nous ayons totalement tort. S’il est vrai qu’arracher cruellement un arbre à son habitat semble être une façon barbare de célébrer Noël, produire du plastique polluant contribue directement au réchauffement climatique.

En effet, les sapins artificiels sont majoritairement faits de plastique. Difficile à recycler et surtout non-biodégradable, cette matière a tout du mauvais élève en terme de protection de l’environnement. Sans compter que certains de ces arbres synthétiques, ayant échappé à la vigilance des autorités, sont composés de plomb. Et à la rédaction, nous savons à quel point l’exposition au plomb peut être dangereuse pour nos enfants… Pour pousser le vice encore plus loin, il faut savoir que la majorité des sapins artificiels ont été assemblés en Chine – comme beaucoup trop de produits – et que leur importation nécessite des quantités astronomiques de kérosène et de carburant.

Ainsi, à tous ceux qui pensent qu’un arbre en plastique préserve l’environnement, malheureusement pas, découvrez pourquoi : pour qu’il ait le même impact environnemental que le sapin annuellement déraciné, il faudrait le réutiliser pendant 10 voire 20 ans selon le New York Times. D’autres chercheurs, plus optimistes, affirment que 8 ou 9 années seraient suffisantes. Le problème, c’est que notre société actuelle, fondamentalement basée sur la consommation, n’a aucune envie de réutiliser pendant 10 ans le même produit… Alors 20, n’en parlons pas.

 

Pourquoi le sapin naturel est plus écologique qu’on ne le pense ?

Acheter un sapin déraciné peut facilement vous faire culpabiliser. À bas ces idées reçues ! Analysons la situation d’un point de vue objectif : aux États-Unis, près de 350 millions de sapins poussent tout au long de l’année. Chaque année, 25 à 30 millions d’entre eux sont coupés puis vendus pour les fêtes de décembre. En d’autres termes, les sapins ne sont qu’un produit agricole comme un autre : ils sont plantés spécifiquement pour la récolte.

Pour un arbre déraciné, des dizaines sont replantés. Autrement dit, le commerce de Noël est tout sauf responsable de la déforestation. Au contraire, il contribue à la création de nouveaux écosystèmes ! Les sapins deviennent une terre d’accueil pour de nombreux animaux, et permet le développement de nombreux végétaux.

 

Pour sauver l’environnement, quelques mesures pratiques à adopter

Pour autant, obtenir son sapin de Noël en l’important des États-Unis est à proscrire. Pour être écologique, pensez local ! En France, certains sapins disposent d’un label nommé « Fleurs de France ». Il certifie que ces arbres de Noël ont grandi dans une ferme bien de chez nous !

Une fois que vous avez votre « roi des forêts », il vous faudra réfléchir à ce que vous en ferez après les fêtes de fin d’année : si vous vivez en appartement vous pouvez le recycler en compost ou en copeaux. Et si vous comptez planter votre sapin à l’extérieur, achetez-le directement en pot ! Vous pourrez le replanter si vous l’avez conservé à bonne température.

À Paris, la mise en place du recyclage des sapins de Noël est une véritable initiative écologique.

 

Synthétique ou naturel, regardez d’où il vient

Suite à ces informations, vous n’avez plus qu’à faire votre choix. Si vous optez pour un sapin artificiel, privilégiez les arbres européens. Pas de produit chinois ou taïwanais. Même si, selon Numerama, deux tiers d’entre eux proviennent du continent asiatique… Dans tous les cas, préparez-vous à le garder au minimum 10 ans.

Si vous choisissez un sapin de Noël naturel, faites très attention à sa provenance : si vous le faites importer des États-Unis, autant acheter un sapin en plastique. Mais si vous trouvez un sapin labellisé « Fleurs de France », ruez-vous dessus !


Chaque seconde, la Lune parcourt 1 kilomètre autour de la Terre sur son orbite, à une vitesse de 3680 km/h.

— @DailyGeekShow